single.php

Deux semaines après le reconfinement, le pic de la seconde vague est-il atteint ?

Le professeur Vincent Bounes, chef du Samu 31 au CHU de Toulouse, était l’invité de Patrick Roger le 16 novembre dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

Constate-t-on une baisse du nombre d’appels de personnes ayant des symptômes du Covid-19 ?

 

Une vraie stabilisation dans les hospitalisations

"Le Samu, c’est un peu la vigie, le canari de l’hôpital, explique le professeur Vincent Bounes, chef du Samu 31 au CHU de Toulouse. Celui qui croit et décroit en premier. Cela fait une semaine que l’on a un niveau d’appel normal. C’est étonnant."

Aurait-on atteint le pic de l’épidémie ? "Depuis ce week-end, il y a une vraie stabilisation des patients hospitalisés, et une amorce de décrue, comme le dit le Ministre, confirme le professeur Bounes. C’est très encourageant pour nous. Cela nous ferait beaucoup de bien. Nous avons besoin de tenir sur une longue durée, et besoin de bonnes nouvelles !"

 

Situation dramatique dans les Ehpad

Le Premier ministre a dit qu’il faut s’habituer à vivre avec le virus sur un temps long, sans doute jusqu’à l’été prochain. "Il y a des choses encourageantes, des vaccins qui vont sortir. Il va falloir vivre avec le virus, rester semi-confiné d’une manière ou d’une autre." Quelle est la situation dans les Ehpad ? "C’est vraiment dramatique. En Haute-Garonne, on recense une quarantaine de clusters actifs en Ehpad, soit 1.200 personnes en surveillance renforcée. C’est vraiment eux qui sont à risque, les plus impactés et qui meurent. C’est une situation difficile. Rien que ce week-end, nous avons hospitalisé sept personnes de suite."

Le Samu 31 a-t-il dû intervenir sur des fêtes clandestines du même type que celle ayant eu lieu dans le Val-de-Marne ? "Nous avons moins d’événements festifs, estime le chef du Samu 31. Nous en avons eu quelques-uns au début du confinement, surtout chez les jeunes. Il y a plus de discipline de la part de la population, une prise de conscience."

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
12H
11H
10H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/