Des ministres soutiennent-ils la corrida ?

Muriel Arnal, fondatrice et présidente de l’association de protection des animaux One Voice, était l’invitée de l’actu le 16 août sur Sud Radio.

Thumbnail
Des ministres soutiennent-ils la corrida ?

C’est une photo qui a fait le tour des réseaux sociaux : deux ministres assistant à la corrida de Bayonne, au cours de laquelle six taureaux ont été mis à mort. Les associations de défense des animaux sont vent debout, après la présence au premier rang de cette corrida du ministre de l’agriculture Didier Guillaume et de la ministre de la cohésion des territoires Jacqueline Gourault.

Des animaux, et des enfants, maltraités

"Nous avons vu la photo postée, et nous avons été scandalisés, explique Muriel Arnal, fondatrice et présidente de l’association de protection des animaux One Voice. Un tel affichage d'un ministre annonçant pour la rentrée des mesures jamais vues pour la protection animale… Et c’était juste au moment où nous annoncions notre enquête sur les enfants toreros dans les écoles. Dès six ans, ils sont forcés de torturer ces animaux, donc d’apprendre le sadisme." One Voice a récemment effectué deux enquêtes dans des écoles taurines. "On voit des enfants qui ont aussi peur que le jeune veau, des mises à mort qui durent infiniment longtemps, sous les yeux des autres enfants... "

Un geste politique

"Cautionner la corrida, c’est cautionner toute cette violence sur les animaux, une exception française et espagnole, qui devrait être abolie, et cautionner l’embrigadement de ces enfants", estime Muriel Arnal. Pour elle, "on peut douter de la sincérité du ministre en matière de protection animale dont il a la charge. On peut aussi se demander ce qu’il fait là au premier rang. C’est un geste politique, il affiche un soutien clair à une pratique contestée."

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" en podcast.
Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !