Des millions de musulmans s'apprêtent à observer le jeûne du ramadan

Des millions de musulmans s'apprêtent à observer le jeûne du ramadan

Le traditionnel et annuel jeûne du ramadan devrait démarrer mercredi ou jeudi pour des millions de musulmans à travers le pays.

Comme chaque année, des millions de musulmans s'apprêtent à observer le jeûne du ramadan, l'un des cinq piliers de l'islam avec la profession de foi, le pèlerinage à La Mecque, la prière et l'aumône. Pendant 30 jours, ces fidèles vont ainsi se priver de nourriture et de boissons du lever jusqu'au coucher du soleil, afin de célébrer l'épisode de la révélation du Coran au prophète Mahomet, que la tradition nomme "nuit du destin" (Laylat al-Qadr). La consommation d'alcool, de tabac, mais aussi les rapports sexuels, entre autres interdits, sont également proscrits durant cette période.

"Il faut se contraindre à dominer ses instincts"

Pour le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, le ramadan est avant tout une quête spirituelle au cours de laquelle le fidèle doit faire preuve d'humilité et de respect en adoptant une attitude exemplaire. "C'est un mois de sacrifice, d'une certaine réserve. Il faut se contraindre à dominer ses instincts et s'abstenir d'insulter. Tout le monde a un droit sur vous et vous, vous n'avez que le devoir de montrer l'exemple", nous explique celui qui fut jadis le président du Conseil français du culte musulman (CFCM). Et l'intéressé de souligner que cette période doit également être synonyme de tolérance, de partage et de convivialité. "Qu'ils soient musulmans, juifs, chrétiens ou bouddhistes, nous partageons un moment que Dieu nous a donné pour vivre ensemble. La tradition est de rompre le jeûne comme le prophète de l'islam le faisait, c'est-à-dire avec une date ou deux et un peu de lait. Ensuite, on s'assoit à table, on prend un peu de viande, un peu de légumes, un peu de fruits et peut-être une pâtisserie. C'est très convivial !", indique-t-il ainsi.

Si, comme chaque année, les avis divergent quant au début officiel du jeûne - qui dépend traditionnellement de l'observation du croissant lunaire lors de la fameuse "nuit du doute" - le mois sacré devrait toutefois démarrer soit le mercredi 16, soit le jeudi 18.

Propos recueillis par Capucine Bouillot

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

billboq
- Mardi 15 mai 2018 à 20:13
des millions de muslim...rien que de lire ça est une hérésie.
Michel Ange
- Mercredi 16 mai 2018 à 07:58
Cette religion (religieux-politique) m'inquiète énormément, je la trouve intolérable, envahissante, liberticide à l'endroit des femmes, des homosexuels, bref très loin de nos valeurs démocratiques que nous avons sculptées depuis des années et des années.
Dire que nos politicards se couchent devant ces gens là pour être élus ou réélus.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio