"Depuis son canapé ou son lit", les cours à distance, "c'est compliqué pour la concentration

Comment apprendre sans aller en cours ? La question reste d’actualité dans les universités qui restent fermées jusqu’en février. Selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour Franceinfo et Le Figaro, 60 % des jeunes regrettent de ne pouvoir se rendre dans leur université. Encore un peu plus de deux mois à tenir pour les étudiants et enseignants qui s'organisent tant bien que mal.

(Loic VENANCE / AFP)
Reportage Sud Radio de Grâce Leplat

 

Assise sur son canapé, Loane vient de se connecter en visio, elle est en fac de management... Trois heures de cours "sans contact humain, avec le téléphone à côté, à travers un écran, parfois sur notre canapé ou dans notre lit quand c'est très tôt le matin... J'avoue que c'est compliqué pour la concentration !" Et quand elle a appris que la reprise sera en février, "ça a été un coup dur, on pensait vraiment reprendre en janvier, on ne comprend pas trop", explique celle qui ne voit pas dans son université un foyer de contamination potentielle.  Une grosse déception partagée par cette prof de culture générale:

"C'est très triste de faire cours en ligne, rien ne remplacera jamais le rapport direct entre un enseignant et ses étudiants"

 

Alors en attendant la reprise, elle s’adapte: "on a des petits trucs... Garder la caméra allumée, les interroger directement... Mais je pense que, si on lançait la minute pantouffle en fin de cours en se montrant ce qu'on a au pieds, ça serait rigolo !" Pour le premier examen en visio de ses élèves, elle va rester présente à la caméra durant six heures, tout en corrigeant des copies d'autres groupes.  Une présence importante alors que 70% des étudiants déclarent rencontrer des difficultés pour mener à bien leurs études.

 

"Les écrans jamais remplaceront pas le rapport direct"

Les profs représentent un soutien important pour leurs élèves, explique Lucie Luthereau, enseignante de culture générale à l'institut d'études politique d'Aix Marseille:

"On a vraiment cet impératif de bien-être et de bonne humeur, du moins apparent. Je pense que ça les a beaucoup aidé qu'on passe sous silence nos problèmes de connection, de cours remaniés en panique du jour au lendemain... Un visage pour leur dire: je tiens la barre, je suis là pour vous. Cela tisse aussi d'autres formes de liens"

 

"Le prof de 2020 est un prof en manque de contacts humains: c'est la partie de notre boulot qui nous manque le plus. Les écrans ne remplaceront jamais les rapport direct, en présence les uns des autres !"