Covid 19 : "Un reconfinement ? Nous devons tout faire pour éviter ça", affirme Bruno Le Maire

Face à une hausse de personnes positives au Covid 19, Bruno Le Maire a interpelé les Français afin d'éviter une nouveau confinement.

Bruno Le Maire
Bruno Le Maire, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 17 novembre, dans "le petit déjeuner politique".

Ce mercredi 17 novembre, Bruno Le Maire était l'invité de Sud Radio. Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance a évoqué la possibilité d'un reconfinement face à la recrudescence de personnes testées positives au Covid 19.

Covid 19 : "Éviter la même situation de l'année dernière avec un reconfinement"

Les cas positifs de Covid 19 sont en forte hausse, poussant certains pays européens à prendre de nouvelles mesures comme l'Autriche qui a décidé de reconfiner les non-vaccinés seulement. "Nous devons tout faire pour éviter de nous retrouver dans la situation où nous étions l'année dernière", a estimé Bruno Le Maire, qui n'a "en tant que ministre de l'Économie qu'une envie, que les commerçants puissent ouvrir, que les restaurants puissent être pleins pendant les périodes de fêtes. J'ai envie que ça tourne pour les Français, que ça marche !"

Interrogé sur un éventuel reconfinement, le ministre n'a pas voulu se muer en ministre de la Santé. "Ce n'est pas moi qui prends ces décisions. Je ne veux pas revivre ça !, affirme-t-il. Je demande à chaque Français de prendre conscience que pour lui même, pour ses proches, pour les personnels soignants épuisés, pour notre économie, le restaurateur du coin, il faut prendre ses responsabilités, respecter les gestes barrières et se faire vacciner !"

"Toutes les promesses faites aux entreprises pour leur permettre de mieux réussir ont été tenues"

Le ministre de l'Économie souhaite éviter d'engorger de nouveau les hôpitaux et d'éviter de remettre sur la table le quoi-qu'il-en-coûte. La pression fiscale des entreprises se dessert mais les impôts de production restent tout de même plus élevés. "Nous les avons baissés, rappelle Bruno Le Maire. Toutes les promesses faites aux entreprises pour leur permettre de mieux réussir ont été tenues. Quand on voit aujourd'hui les chiffres de croissance de la France, ça ne s'explique pas uniquement par la relance, mais aussi par les décisions structurelles que nous avons prises en début de mandat".

Le ministre a également reconnu que les impôts de production restent plus élevés qu'en Allemagne. "Je suis ouvert à des baisses supplémentaires d'impôts de production dans les années qui viennent".

À lire aussi :

"Je ne crois pas à la théorie du ruissellement, affirme Bruno Le Maire, je n'y ai jamais cru !"