Contrôle technique : les centres submergés avant les vacances

À quelques jours du grand départ des juillettistes, les centres de contrôle technique croulent sous les demandes de rendez-vous.

contrôle technique
Les centres de contrôle technique croulent sous les demandes avant les départs en vacances. (MYCHELE DANIAU / AFP)

Les centres de contrôle technique sont submergés par la demande à l'approche de l’été. À quelques jours du grand départ des juillettistes, c‘est le rush...

Une conséquence du confinement

"Nous avions pris la parole en mars et avril pour dire aux automobilistes de venir nous voir plus tôt cet année, explique Laurent Palmier, président du réseau SécuriTest. Tout le monde se présente un peu en même temps." Pourquoi cette explosion de la demande de rendez-vous ? "L’approche des vacances est toujours un pic d’activité au mois de juin. Il est renforcé cette année par le déconfinement d'il y a deux ans. Nous n'avions pas pu travailler entre le 20 mars et 10 mai 2020. Comme on fait son contrôle tous le deux sans, on retrouve cela deux ans plus tard."

"Nous avons augmenté les amplitudes horaires, ouvert le samedi, détaille-t-il. Il y a encore un peu de place pour les retardataires, mais il faut se dépêcher. Nous sommes entre 4 ou 5 jours, quand d’habitude vous obtenez un rendez-vous sous 48 heures." Combien coûte un contrôle technique ? "Cela dépend des régions et départements. On est situé à 80 ou 85 euros en moyenne. "

 

80% des véhicules passent le contrôle technique

Au total, près de 20% des véhicules doivent revenir et être soumis à une contre visite. "On parle toujours des 20% qui ont besoin d’une contre visite, tempère Laurent Palmier, président du réseau SécuriTest. Mais cela veut dire que 80% n'en ont pas besoin. Donc, il ne faut pas que les gens s’inquiètent par avance. On retrouve toujours les éléments de sécurité : pneumatiques, freinages..."

On est récemment passé à 133 points de contrôle, pour 610 défaillances consultables au lieu de 410. N'est-ce pas trop ? "Le contrôle technique est une opération assez longue. Mais on ne pourra jamais trouver une centaine de défaillances sur un véhicule. À l'automne prochain, le contrôle technique deviendra également obligatoire pour les deux roues motorisés. "Nous avons encore un peu de travail pour être prêts pour le 1er octobre prochain en termes de moyens matériels et d’information."

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Benjamin Glaise et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”