Contre la réforme des retraites, même les CRS sont au bord de la grève

David Michaux, secrétaire national CRS UNSA Police, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 3 Décembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail
Même les CRS sont inquiets pour leurs retraites.

Les CRS ont mené une action hier, durant laquelle une centaine d’entre eux ont déposé casques et matraques pour protester eux aussi contre la réforme des retraites. Dans quel but ?

 

Des fonctionnaires de police impactés par la réforme

"C’est une action symbolique, explique David Michaux, secrétaire national CRS UNSA Police. On a voulu montrer au gouvernement que nous étions tout-à-fait opposés à cette réforme des retraites. Nous avons voulu donner un signal d’alerte, en leur rappelant qu’il y a deux ans, en décembre 2017, nous avions fait une journée d’action. On est prêt à se mobiliser, et là, ce serait encore plus dur."

Que souhaitent les CRS ? "Que l’on prenne en compte le statut spécial des policiers, contrairement à ce que je peux entendre. Nous allons être fortement impactés, la retraite serait calculée sur l’intégralité de la carrière. Les fonctionnaires de police ou les forces de l’ordre sur le terrain, ce n’est pas n’importe qui ; ce sont des gens qui vivent pour leur travail 24 heures sur 24."

Des forces de l'ordre constamment mobilisées

Faut-il s’inquiéter de ce nouveau calcul des retraites ? "Un de mes collègues a fait le calcul, il perdrait de 200 à 300 euros de retraite par mois", détaille David Michaux. Auront-ils du mal à mobiliser ? "Hier, c’était voulu, nous l’avons fait sur un seul site. On est capable de mobiliser quelque chose d’une grandeur exceptionnelle encore plus vite. Jeudi, on va assurer le maintien de l’ordre, mais il y aura l’épée de Damoclès dans les prochains jours."

Quel est le moral des CRS , après un an de mobilisation des Gilets Jaunes, et avec le mouvement qui arrive, "Nous avons énormément de collègues qui ont le sac continuellement sur le dos, qui sont fatigués. Cela devient difficile. Il y a un an, le 8 décembre, l’intégralité des forces terrestres était engagée. Jeudi, nous aurons 58 unités engagées sur les 60."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !