Condamnation du cardinal Barbarin : "j'ai aussi entendu que le cardinal voulait faire appel"

Pierre-Emmanuel Germain-Thill, porte-parole de l’association "La parole libérée" et une des victimes du père Preynat, était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 8 mars animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il revient sur la démission du cardinal Barbarin après sa condamnation à six mois de prison avec sursis.

Thumbnail

"donner du courage à d'autres victimes de se lancer dans des combats judiciaires qu'ils n'ont pas menés jusqu'à présent"

Pierre-Emmanuel Germain-Thill, porte-parole de l’association "La parole libérée" et une des victimes du père Preynat est soulagé, après la condamnation du cardinal Barbarin et l'annonce de sa démission. "C'est une avancée complémentaire dans cette lutte que nous menons depuis déjà pas mal d'années. C'est la première fois qu'on peut enfin commenter une décision de justice définitivement positive pour nous dans un média."

Par rapport à d'autres histoires qui ont peut-être été étouffées au sein de l'Église catholique, "ça va être un acte et une date fédératrice pour permettre à d'autres affaires de pouvoir aller à leur terme, de pouvoir donner du courage à d'autres victimes de se lancer dans des combats judiciaires qu'ils n'ont pas menés jusqu'à présent."

"j'ai aussi entendu que le cardinal Barbarin voulait faire appel"

Christine Boutin a dit sur Sud Radio avoir découvert l'ampleur du drame vécu parfois par certains. C'était un peu tabou au sein de l'Église catholique mais pas aussi connu que cela. "Beaucoup de choses étaient sues mais surtout tues, car le scandale est toujours dérangeant. Depuis quelques années maintenant, la parole se libère un peu plus facilement, il y a déjà eu une première évolution. Mais l'Église a encore beaucoup de chemin à faire pour se réformer.

On verra avec cette démission annoncée, mais j'ai aussi entendu que le cardinal souhaitait faire appel. C'est un peu particulier de vouloir démissionner dans la foulée d'une condamnation et ensuite vouloir faire appel. Les jours qui veinent vont nous expliquer tout ça."

"nous souhaitons que l'Église sorte grandie de toutes ces affaires"

Pierre-Emmanuel Germain-Thill souhaite-t-il rester catholique ? "J'ai été baptisé, confirmé, j'ai la foi en l'Humain, en la Nature, je n'ai rien contre l'Église mais ma foi a été grandement ébranlée. Mais je ne suis pas anticlérical, ni personne au sein de "La parole libérée". Nous souhaitons que l'Église sorte grandie de toutes ces affaires."

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !