Candidature d'Agnès Buzyn à Paris : "il est peut-être temps de le bouger, ce monde d'hommes !"

Son nom circulait depuis plusieurs jours : c'est bien Agnès Buzyn qui succède à Benjamin Griveaux comme tête de liste aux élections municipales parisiennes. La désormais ex-ministre de la Santé est remplacée par le député Olivier Véran. Elle a été choisie pour Paris car elle fait consensus chez les militants d'En Marche. Mais qu'en est-il chez les Parisiens ? Alexandre de Moussac de Sud Radio est allé à leur rencontre.

Agnès Buzyn succède à Benjamin Griveaux comme tête de liste aux élections municipales parisiennes.

"Il est peut-être temps de le bouger, ce monde d'hommes !"

Il y a tout d'abord ceux qui se réjouissent de voir une femme reprendre le flambeau. Et de se rendre compte qu'avec Anne Hidalgo et Rachida Dati, ce sont trois femmes qui vont se disputer Paris. Une bonne nouvelle pour Patrice et Elevyne, un couple de retraités. "C'est très bien, ça permet d'avoir une parité au niveau des élections et d'avoir un regard peut-être un peu différent. Il est peut-être temps de le bouger, ce monde d'hommes !" reconnaissent-ils au micro d'Alexandre de Moussac de Sud Radio.

 

 

"J'ai peur que les gens à Paris fassent l'association rapide ministre et que ce soit plus compliqué pour elle"

Il y a certains électeurs encore indécis, comme Cyril, qui sont prêts à choisir En Marche maintenant qu'Agnès Buzyn est la tête de liste. "Je préfère ça à Benjamin Griveaux ! confie-t-il. Maintenant qu'il y a Agnès Buzyn, ça me fait réfléchir" ajoute-t-il.

 

 

Arthur, lui se montre plus nuancé. Selon lui, le CV de la désormais ex-ministre de la Santé ne plaide pas forcément en sa faveur. "J'ai peur que les gens à Paris fassent l'association rapide ministre et que ce soit plus compliqué pour elle".

 

 

Les derniers sondages plaçaient Benjamin Griveaux à 16%, 7 points derrière Anne Hidalgo et 4 derrière Rachida Dati. Agnès Buzyn a moins d'un mois pour relancer la campagne d'En Marche et tenter de combler ce retard.