À Toulouse, près de 300.000 mégots ont été ramassés en seulement deux heures

Toulouse a le record du nombre de mégots ramassés en seulement 2 heures, soit près de 300.000 mégots. Un reportage de Christine Bouillot.

Toulouse mégots
Plus de 300.000 mégots de cigarettes ont été ramassés en moins de deux heures à Toulouse (Photo ANWAR AMRO / AFP).

C’est un bien triste record pour Toulouse : celui du nombre de mégots ramassés en seulement 2 heures dans plusieurs lieux très fréquentés de la ville rose. Près de 300.000 mégots jetés par les fumeurs toulousains. Une opération annuelle de l’association Champ d’action qui constate que les choses ne s'améliorent pas. Un reportage de Christine Bouillot.

 

 

Florence Ducroquets : "c'est comme si on faisait abstraction" des fumeurs

Jérémy fume tranquillement sa cigarette sur un banc sur cette place proche d’une bouche de métro à Toulouse, petit problème pour lui : le manque de cendrier. "Oui, il n’y en a pas ici, du coup c’est vrai que les cendriers c’est quelque chose qui manque beaucoup", déclare-t-il au micro de Sud Radio.

La principale conséquence de ce manque de cendriers, est que les endroits très fréquentés à Toulouse deviennent des cendriers à ciel ouvert. Une situation, faute de mobilier urbain suffisant, qui empire d’année en année, estime Florence Ducroquets, présidente de l’Association Champs d’Actions. "Tant qu’il n’y aura pas de cendriers installés pour les fumeurs, parce que je rappelle quand même qu’on est en Occitanie, c’est la région de France où on fume le plus et il n’y a absolument aucun mobilier urbain qui est pensé pour le fumeur", explique-t-elle, "c’est comme si on faisait abstraction de ces gens", juge Florence Ducroquets.

 

L'eau de la Garonne "est à un niveau de pollution qui est nocif pour notre santé"

Cette cinquième édition de l’opération Ramasse ton mégot est malheureusement un succès à Toulouse. Près de 300.000 mégots ont été récupérés en seulement deux heures. Ces mégots ne finiront pas dans la Garonne, principale ressource en eau potable de la ville. "Elle est passée par les Pyrénées, c’est une eau extrêmement riche, extrêmement bénéfique pour notre organisme", explique Florence Ducroquets. "Au bout de quelques mètres, à la fin des Pyrénées, dès qu’on arrive à St Gaudens par exemple, on a déjà une eau de Garonne qui est à un niveau de pollution qui est nocif pour notre santé telle quelle", ajoute-t-elle. Un mégot contient quelque 2.500 substances toxiques qui se répandent dans l’eau au bout seulement de 27 minutes.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici