Daniel Herrero : "Le XV de France est allé la chercher avec les dents !"

On l’attendait depuis dix ans : une victoire de l’équipe de France de rugby à Dublin. Daniel Herrero, consultant rugby pour Sud Radio et ancien joueur de rugby, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 15 février. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

"Une équipe d'une solidarité absolue"

Cela aura été une victoire dans la douleur. "Sans aucun doute, reconnaît Daniel Herrero, consultant rugby pour Sud Radio et ancien joueur de rugby. Cela se fête ! Cela faisait une dizaine d’années que l’on se faisait tabasser comme des poulpes par les Irlandais. À Dublin, hier, nos quinze coquelets enthousiastes généreux et vaillants l’ont emporté. Incontestablement, ce fut dur. L’adversaire était robuste, sur ses terres depuis des lustres, rude, parfois méchant. Les Français sont allés chercher la victoire avec les dents."

Peut-on dire qu’il y a quelques années, la France n’aurait jamais gagné ce match ? "Tout à fait. Nous n’étions pas largement supérieurs à l’adversaire. Il se dégage de cette équipe de France, sur le match produit hier, de la sérénité. Cette équipe assez jeune est confiante dans son esprit collectif, d’une solidarité absolue. Dans tous les secteurs, il y a du courage. Même bousculée, débordée par les Irlandais, elle a toujours été dans cette énergie collective qui fait que, sereine, elle est allée chercher la victoire."

"Ce bloc est très difficile à bouger"

Pour Daniel Herrero, "rien ne les a troublés, des éléments qui peuvent perturber le jeu d’une équipe, l’agressivité ou le talent de l’adversaire. L’équipe dégage une vertu rare qui la rend sympathique, elle est pugnace, jamais altérée par le rudesse, la pression que peut mettre l’adversaire. Manque quand même le grand volume de jeu pour que le talent de quelques-uns nous emmène à un niveau supérieur."

Cette équipe peut-elle gagner ce tournoi ? "La France vient d’emporter une deuxième victoire. Celle-là atteste un niveau franchi. Maintenant, la route se dégage. Il y a les Écossais dans quinze jours, et évidemment l’Angleterre dans trois semaines, qui reste un sommet à franchir. Tous les adversaires seront habités par l’idée que ce bloc est très difficile à bouger." Quels auront été ses joueurs préférés ? "Quand une équipe a ce niveau de comportement, c’est l’aspect collectif qui domine. Antoine Dupont reste un joueur hors norme, qui a le potentiel de créer l’exploit à n’importe quel instant. Et un autre petit gabarit, Brice Dublin, dans la tempête, les chandelles irlandaises, a assuré avec classe et élan."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !