Yaël Braun-Pivet : "Pas de tabous sur la réforme de l'assurance-chômage"

Yaël Braun-Pivet, députée LREM des Yvelines et présidente de la Commission des lois, était l’invitée politique du "Grand matin Sud radio", le mardi 18 juin 2019 sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Thumbnail

Jour J pour la réforme de l'assurance-chômage. Objectif : durcir les règles d'indemnisation pour économiser au moins 3 milliards d'euros par an. Pour faire "que le système fonctionne mieux", estime la députée.

Pénaliser les contrats courts 

Peu de négociations et une réforme qui sera appliquée par décret : n’aurait-il pas fallu plus de discussions à l'Assemblée ?  "La concertation a eu lieu avec les partenaires sociaux, juge la présidente de la Commission des lois. L'objectif n'est pas uniquement de faire en sorte que l'Unedic soit moins déficitaire. C’est un objectif, mais ce n'est pas l'objectif principal de la réforme. L'objectif principal de la réforme, c'est de faire en sorte que le système fonctionne mieux".

Cette réforme propose notamment de "pénaliser les entreprises qui ont trop recours au contrat court, ce qui installe les salariés dans une certaine précarité". Ce bonus-malus pour les entreprises et pour les CDD, est-ce vraiment une bonne idée ? "Quand on parle de contrat court, parfois, la plupart du temps même, ce sont des contrats d'une journée. Que les entreprises fonctionnent comme cela, au jour le jour, je pense que ce n'est pas bon non plus pour elles. Ce n'est pas forcément la meilleure façon de se gérer, pense la députée LREM des Yvelines. C’est pourquoi il faut vraiment regarder cela attentivement. Encore une fois, comment concevoir que quelqu'un qui travaille ne sait pas s'il va travailler le lendemain ? Comment peut-il se construire dans la vie, se loger, faire des projets si, le lendemain, il ne sait pas s'il va avoir un emploi ou pas ?".

"Nous avons été élus pour réformer"

Pour autant, certains abusent un peu du système et pas simplement du côté des entreprises, notamment avec des salariés qui travaillent quelques mois avant de bénéficier de nouveau des indemnités : "Il faut vraiment revenir aux fondamentaux, rappelle Yaël Braun-Pivet. À quoi ça sert l'assurance-chômage ? C'est un filet de sécurité qui permet à des personnes de ne pas tomber dans la précarité lorsqu'elles perdent un emploi et qui leur permet de pouvoir rebondir, de retrouver un emploi qui corresponde à leurs qualifications. C'est ça le fondamental : il faut trouver le système qui permette d'atteindre ces objectifs".

Est-ce une réforme de gauche ou de droite ? "Je ne vois pas les choses comme cela. Quand on travaille à remettre l’emploi au cœur de notre projet, c’est bien évidemment une politique de gauche. D’une façon générale, il n’est pas possible d’avoir des politiques publiques qui creusent le déficit de la France. Quand on regarde les autres pays, la France est un pays qui favorise quand même beaucoup la durée de chômage. Nous avons un taux d'indemnisation qui est le plus élevé en Europe en termes de revenus, ainsi que la durée de cotisation la plus faible pour indemniser le chômage. Il faut vraiment tout poser à plat et ne pas hésiter à réformer. Les Français nous ont élus pour ça, pour réformer, regarder les choses de manière pragmatique et ne rien s'interdire. Donc, faisons-le."

 

Cliquez ici pour écouter “L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !