single.php

Travail le dimanche : “Le Medef dit n’importe quoi”

Par La Rédaction

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, était l’invité politique de Sud Radio ce mercredi 10 décembre.

Thumbnail

Interrogé par Christophe Bordet sur le travail dominical, que le ministre de l’Economie veut étendre à douze jours par an dans les commerces, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, propose de rester à cinq.

“C’est la précarité qui augmente”

"Aujourd’hui, les salariés du commerce n’ont pas le choix. 20 à 25 % des commerces parisiens sont déjà ouverts le dimanche, affirme le député de Paris. Dans le commerce, il est très difficile de gagner plus. C’est l’un des secteurs qui concentre le plus de petits salaires et de temps partiels subis. Aussi, quand on leur propose de travailler le dimanche, certains salariés disent oui pour gagner plus. Je propose que l’on reste à 5. Il n’y a aucune raison d’augmenter le nombre de dimanches travaillés. Contrairement à ce qu’on nous raconte, cela ne crée pas d’emplois. Je vais débattre demain [jeudi 11 décembre, NdlR] avec Pierre Gattaz. Il se balade avec son pin’s “1 million d’emplois”, mais le Medef dit n’importe quoi. La proportion d’embauches en CDD n’a jamais été aussi élevée et la durée des CDD diminue. C’est la précarité qui augmente, qu’on arrête de nous vendre des affabulations !"

L'info en continu
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/