Sondage : les membres du gouvernement décollent, la droite marque le pas

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics, connaît la plus forte progression dans le tableau de bord des personnalités politiques du mois d'octobre ©LUDOVIC MARIN - AFP

Les membres du gouvernement commencent à se faire une notoriété et la droite républicaine peine à trouver sa place dans le nouveau champ politique. Ce sont les principaux enseignements du tableau de bord des personnalités politiques Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match du mois d'octobre.

Les ministres montrent (enfin) le bout de leur nez. Dans le tableau de bord des personnalités politiques Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match du mois d'octobre, les membres du gouvernement enregistrent de bons scores.

Si Nicolas Hulot reste en tête, avec 67 % d'opinions positives, devant Alain Juppé (58 %) et Jean-Pierre Raffarin (55 %), de nombreux ministres, jusque-là plus anonymes, connaissent une progression plus ou moins importantes.

Laura Flessel grimpe à la 4e place du classement, avec 55 % d'opinions favorables, 6 points de plus qu'en septembre. Bruno Le Maire progresse de trois points, à 44 %. Gérard Collomb progresse de 6 points, à 41 %, Gérald Darmanin progresse de 9 points, à 26 %, Christophe Castaner, de 4 points, à 23 %, Jean-Michel Blanquer et Muriel Pénicaud progressent tous deux de 5 points, à 22 %, Florence Parly progresse d'un point, à 15 % et Benjamin Griveaux, d'un point également, à 12 %.

Sondage Octobre (1).png

Sondage Octobre (2).png

Pour Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'IFOP, les membres du gouvernement commencent à se faire une notoriété : "Dans ce baromètre, on voit poindre un mouvement qui n'était pas encore survenu depuis le début du quinquennat qu'on pourrait assimiler à une sorte de décollage en termes de notoriété et de popularité de l'équipe gouvernementale. Ce qui était spécifique à l'équipe du gouvernement d'Édouard Philippe était le fait que les ministres étaient peu connus, des ministres techniciens qui ne venaient pas du monde politique. Là, on a des progressions assez fortes pour la plupart des ministres. L'équipe gouvernementale commence à être de plus en plus visible des Français, même si on a des scores de popularité beaucoup moins forts que sous les quinquennats de François Hollande et Nicolas Sarkozy."

Autre enseignement de ce tableau de bord des personnalités politiques, les difficultés, pour la droite républicaine, de trouver un espace politique dans lequel exister, notamment du fait de la présence de Républicains ou anciens Républicains dans le gouvernement.

"Une majorité de sympathisants LR sont satisfaits d'Édouard Philippe, qui obtient 73 % de satisfaction chez eux, résume Frédéric Dabi. Tout se passe comme si certaines personnalités du gouvernement étaient en train de cannibaliser une partie de l'électorat de droite. On le voit pour les principales personnalités. Laurent Wauquiez perd 6 points, Valérie Pécresse perd 8 points. Seul Xavier Bertrand, avec +3 points, connaît une progression significative à 44 %."

Sondage réalisé par téléphone, les 6 et 7 octobre, auprès d'un échantillon de 957 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

PARENT
- Vendredi 13 octobre 2017 à 20:47
Le gendre de Brigitte est patron de L'EUROPE
Ceci explique cela ?

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio