Sondage - Prime au sortant pour Estrosi et Moudenc à Nice et Toulouse

La campagne des municipales à Toulouse et à Nice avec notre sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio, La Dépêche du Midi et Nice-Matin. Dans la Ville rose, le maire sortant LR Jean Luc Moudenc, soutenu par la REM, arrive en tête dans tous les cas de figure au premier tour et l'emporterait au deuxième devant la gauche, où la surprise vient du candidat EELV/LFI Antoine Maurice. À Nice, Christian Estrosi frôle la majorité absolue dès le premier tour et n'aurait rien à craindre en cas de second tour.

Christian Estrosi et Jean-Luc Moudenc proches d'une réélection en s'alliant avec le centre. (Bertrand Guay, AFP)
Précisions de Christine Bouillot

 

Avec 25% d'intentions de vote au premier tour à Toulouse, le candidat des écologistes allié à la France insoumise réalise en effet un score important, certes loin du maire sortant Jean-Luc Moudenc avec 41%, mais devant deux poids-lourds de la gauche socialiste toulousaine: Nadia Pellefigue 14%, et l'ex-maire Pierre Cohen 7,5%.

La probabilité de voir le RN se maintenir au second tour est à ce jour assez faible, avec 7% d'intentions de vote pour son candidat Quentin Lamotte.

 

Deuxième tour: Moudenc réélu dans tous les cas

Pour le deuxième tour, là aussi prime au sortant: Jean-Luc Moudenc l'emporterait dans tous les cas de figure (en tête à 49% en cas de triangulaire, à 54% en duel face à EELV-LFI, ou à 57% en duel face au PS et au PCF). Quelque-soit le candidat d'une hypothétique union de la gauche, notre sondage montre que la percée écologiste se confirme à Toulouse comme ailleurs, obligeant tous les candidats à verdir leur programme.

Estrosi, proche de la majorité absolue dès le premier tour à Nice

Du côté de la promenade des Anglais, le maire LR Christian Estrosi l'emporterait largement, frôlant même la majorité dès le premier tour à 49% d'intention de votes. Les autres listes sont loin derrière et seuls les Verts et le Rassemblement National rallieraient le second tour pour une triangulaire. En l'occurrence :

- 14% pour la liste Europe Ecologie Les Verts de Jean-Marc Governatori et Juliette Chesnel.
- 13% pour la liste RN menée par Philippe Vardon.
- Toutes les autres listes sont en dessous des 10% et ne se maintiendraient pas au second tour.

Si les estimations se vérifient le jour du scrutin, Christian Estrosi serait tout de même élu au second tour avec 59% dans une coalition avec les centristes Modem et UDI tandis que la liste EELV culminerait à 23% et le Rassemblement National en queue de peloton à 18%, dans ce sondage IFOP-Fiducial pour Sud Radio et Nice Matin.