single.php

Solère : “Criminel” d'engager le débat sur la légalisation du cannabis

Par Jérémy Jeantet

Le député Les Républicains des Hauts-de-Seine, porte-parole de la campagne de François Fillon, critique fortement la gauche, notamment Emmanuel Macron et Benoît Hamon, pour leurs positions en faveur de la légalisation du cannabis.

Invité de l'émission Territoires d’infos sur Sud Radio et Public Sénat, le député LR des Hauts-de-Seine Thierry Solère a réagi à l'idée de dépénalisation du cannabis, suite à l'appel ce week-end de 150 personnalités marseillaises réclamant cette mesure."Ce n’est pas parce que, depuis trente ou quarante ans, il y a des choses qui ne marchent pas qu’il faut baisser les bras, a lancé le porte-parole de la campagne de François Fillon. C’est criminel de la part de M. Macron, de M. Hamon, d’engager un débat de cette nature, dans un pays où il y a tant d’échec scolaire, tant de morts sur les routes, une hausse des viols, alors qu’on sait qu’il y a un lien avec les prises de ces substances."Thierry Solère a également évoqué "un décret du Gouvernement qui, en ce moment, envisage d’aller distribuer des seringues aux toxicomanes dans les prisons", s'indignant de cette hypothèse et prônant plutôt de "sevrer les détenus comme toute personne en France qui est sous l’emprise de la drogue".

“Alain Juppé est et sera associé à la campagne de François Fillon”

Plus généralement, le député LR se montre critique envers la gauche et les candidats à la primaire : "La seule chose qu’ils ont en partage, c’est vouloir engager la France dans le débat sur la légalisation du cannabis, alors que la France a besoin de liberté économique et a besoin d’ordre."Par opposition, Thierry Solère a voulu insister sur l'unité qui existe au sein de sa famille politique, suite à la victoire de François Fillon dans la primaire de la droite. "Alain Juppé est le président fondateur de notre famille politique, c’est une autorité considérable, a assuré le porte-parole de François Fillon. Par nature, il sera et est associé à la candidature de François Fillon. Il souhaite la victoire parce qu’il veut que le pays se redresse. Le score très tranché a permis de purger beaucoup de sujets."

Henri Guaino ? “L’aigreur ne peut pas être un projet politique”

Thierry Solère s'est en revanche montré beaucoup moins clément à l'égard de la candidature d’Henri Guaino, déclarant que "l'aigreur ne [pouvait] pas être un projet politique".Enfin, réagissant au voyage de trois parlementaires en Syrie – dont un de sa famille politique, Thierry Mariani –, Thierry Solère y voit "une erreur" : "Ce sont trois députés, et en rien Les Républicains, ou l'équipe de campagne de François Fillon, ne sont représentés là-bas. Tout ça n’amène rien et ne fait pas avancer la situation. Ça amène plus de confusion qu’autre chose."

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/