Salaires des fonctionnaires : menace de grève pour la mi-mars

Les syndicats de la Fonction publique réclament une revalorisation du point d'indice et des rémunérations de tous les fonctionnaires.

fraude fiscale
La fraude fiscale a-t-elle pris de l'ampleur durant la récente pandémie ? (c) AFP

Que se passe-t-il dans la Fonction publique ? Pourquoi les syndicats réunis en intersyndicale parlent d'une menace de grève ?

Urgent d'augmenter les 5,5 millions d'agents

"Parce que les salaires ne sont toujours pas augmentés dans la Fonction publique depuis 2016, estime Luc Farré, secrétaire général de l’Unsa Fonction Publique. Nous demandons à la ministre une hausse immédiate des rémunérations. L’inflation est à 2,9% selon les chiffres de janvier. Il est important d’augmenter l’ensemble des rémunérations des 5,5 millions d’agents."

"La valeur du point d’indice, c’est ce qui permet de calculer toutes les rémunérations de tous les agents publics, les contractuels, les fonctionnaires, rappelle-t-il. Cette valeur est toujours gelée. Nous pensons avec l’ensemble des organisations syndicales qui se sont réunies hier que c’est maintenant que le gouvernement se doit d’être exemplaire."

Salaires des fonctionnaires : "Pas d’indexation sur l’inflation"

Toutefois, "on voit bien qu’il y a une pression sur le pouvoir d’achat. Cela rend la vie des Français difficile", souligne Luc Farré. Pourtant, il y a déjà eu une revalorisation des salaires dans la Fonction publique en juillet dernier. "Elle n’a concerné que les bas salaires. Nous avons considéré que c’était un point positif, mais à l’époque, l’inflation n’était pas à la hauteur d’aujourd’hui. On doit pouvoir préserver l’attractivité de la Fonction publique."

Malheureusement, "il n’y a pas d’indexation sur l’inflation, insiste le secrétaire général de l’Unsa Fonction Publique. Nous proposons à l’Unsa que l’évolution des salaires de la Fonction publique soit au minimum indexé sur l’inflation." C'est pourquoi "les agents publics seront appelés à la grève mi-mars. Si d’ici là, le gouvernement revoit sa copie, cela peut changer. Il faut faire un choix politique : si la Fonction publique est importante, il faut faire l’effort financier de bien rémunérer les agents. Si l’on veut garder les jeunes, il faut que les rémunérations soient aussi bonnes que dans le privé."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"