Sacha Houlié: "Il faut saluer l'élan de générosité"

Invité politique
Sacha Houlié, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 18 avril à 7h40.

Invité du petit-déjeuner politique, le député LREM de la Vienne et cofondateur des Jeunes avec Macron refuse de céder à la polémique liée aux réductions fiscales pour les dons en faveur de la reconstruction de Notre-Dame. Il était l’invité politique de Patrick Roger le 18 avril 2019 sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Invité du petit-déjeuner politique, le jeune député LREM de la Vienne refuse de céder à la polémique liée aux réductions fiscales pour les dons en faveur de la reconstruction de Notre-Dame.

Un élan de générosité à poursuivre

Que faut-il penser du "pognon de dingue", pour réutiliser l’expression d’Emmanuel Macron, pour reconstruire Notre-Dame ? Qu’en pense l’ancien socialiste, cofondateur des Jeunes avec Macron ? "Il faut saluer l'élan populaire qui amène à collecter près d'un milliard d'euros, estime-t-il. Il y a des dons de grandes fortunes et de particuliers. Et tous ceux inférieurs à 1.000 euros verront 75% déduits de l’imposition. Il faut saluer tous les élans de générosité et appeler les Français à poursuivre leurs dons vers les œuvres affiliées à l’église, tel le Secours Catholique, ou vers plus démunis, les collectes alimentaires, les sans-abri, pour la solidarité nationale".

Gilets Jaunes, Notre-Dame, deux incendies, deux symptômes ?

"Après, il y a débat pour savoir si ceux qui donnent beaucoup doivent bénéficier de déductions fiscales. Certains ont dit qu’ils ne solliciteraient pas de déduction. Ils ont donc réglé le débat. Ces polémiques un peu éhontées sont derrière nous", juge le député de la Vienne.

"Pour autant, alors que l’on met des années à récolter 60 millions d'euros pour les premiers travaux de restauration de Notre-Dame, il faut qu’elle brûle pour obtenir un milliard. Ne peut-on faire un parallèle avec les Gilets Jaune ?", interroge Patrick Roger. S’est-on assez préoccupé du pouvoir d’achat ? "L’intérêt de la nation n’a pas  été à la hauteur des causes, en ce qui concerne le patrimoine", estime Sacha Houlié. "Quant au parallèle avec les Gilets Jaunes, beaucoup de choses ont été entreprises de façon disparate et il a fallu des mesures plus significatives, lisibles, massives, comme la prime d’activité, pour que cela soit plus reçu par les citoyens. Le pouvoir d’achat va progresser de 850 euros par ménage, l’an prochain."
 

 

Cliquez ici pour écouter  "L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio