Raquel Garrido : "Cette loi promet le chaos, la jungle, l’anarchie"

Raquel Garrido (©JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP)
Raquel Garrido (©JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP)

Sur le plateau du 10h-12h de Sud Radio, Raquel Garrido, porte-parole de la France Insoumise, a réitéré son opposition à la réforme programmée du Code du travail, à l’heure où certains syndicats appellent à manifester ce mardi.

Ce mardi 12 septembre marque le coup d’envoi des manifestations contre la réforme du Code du travail par ordonnances telle qu’elle est prévue par le gouvernement d’Édouard Philippe. Une loi qui suscite de nombreuses oppositions, notamment à gauche. Présente sur le plateau du 10h-12h de Sud Radio, Raquel Garrido, avocate et porte-parole de la France Insoumise, a notamment souligné l’importance de préserver le Code du travail en raison du contexte socio-économique français.

"Il y a neuf millions de pauvres et six millions de chômeurs"

"C’est très simple à comprendre. Il y a neuf millions de pauvres et six millions de chômeurs. Quand vous postulez pour un job ou que vous en avez déjà un, vous avez peu ou pas du tout de capacité de négociation parce que dans le fond, si vous n’acceptez pas les conditions de travail telles qu’elles vous sont proposées (horaires, rémunérations, etc.), il y a des millions de personnes disponibles pour prendre votre place. Et ça, c’est la raison pour laquelle il y a un droit du travail. La loi nous protège et fixe les limites", a-t-elle clamé.

"Les gens dans la rue aujourd’hui demandent des droits"

"Je veux bien admettre que dans certains secteurs c’est l’inverse, avec des défauts de main-d’œuvre. Mais globalement, le marché de l’emploi est très contraint et tout le monde a peur d’être viré ou de tomber dans la pauvreté. (…) Nous parlons de la capacité authentique de négocier pour un salarié. Cette capacité n’existe pas dans un pays où il y a neuf millions de pauvres et six millions de chômeurs. C’est pour ça qu’il y a la loi. Et ce que promet cette loi Travail, c’est le chaos, c’est la jungle, c’est l’anarchie. Et les gens dans la rue aujourd’hui demandent des droits et demandent la loi", a-t-elle ajouté.

Réécoutez ici l’intégralité du débat d’actualité du 10h-12h de ce mardi 12 septembre

 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

A lire aussi
Les rubriques Sudradio