Présidentielle : les maires débloquent leur parrainage

Jean Castex vient d'appeler les maires de France à donner leur parrainage aux candidats majeurs à l'élection présidentielle.

Dans la dernière ligne droite de collecte des signatures, Jean Castex a appelé les élus à donner leur parrainage. Rémi Nicolas, maire de Marguerittes, a décidé de soutenir tout candidat ne disposant pas de suffisamment de signatures pour se présenter.

Parrainage : "Ce sera un choix par défaut"

"Ce n’est pas un choix, car j’avais fait le choix de ne pas parrainer un candidat à l’élection présidentielle, explique ce maire. Je ne suis pas engagé dans un parti politique. Néanmoins, au vu de la situation, avec des candidats majeurs qui semblent manquer de parrainage, il est de notre responsabilité de maire de faire usage de ce pouvoir de positionner ces candidats sur la ligne de départ."

Garde-t-il en quelque sorte son choix en réserve ? "Ce sera un choix par défaut. J’attends la semaine prochaine pour voir quels sont les candidats n’ayant pas encore reçu ces parrainages. Il se peut que certains jouent les victimes aujourd’hui, mais parviennent à décrocher ces fameux parrainages."


 

"Il faudra certainement revoir le système"

Sur le papier, un parrainage n’est pas un soutien. Pour autant, "l’information est mal donnée aux citoyens, qui voient un soutien politique dans le parrainage. Il faudra certainement revoir le système tel qu’il est organisé. Faire reposer sur 40.000 personnes ce mode de désignation, cela ne fonctionne plus aujourd’hui."

N'aura-t-il aucun problème pour accorder son parrainage à un candidat dont il ne partage pas les idées ? "Le maire de Marguerittes n’aura aucun problème. Le citoyen que je suis votera dans l’isoloir." Qu’en pensent les membres de son conseil municipal ? "Au sein de mon conseil, il y a des gens de droite comme de gauche. Nous avions fait le choix de ne soutenir personne. Cette situation est particulière et nous a obligé à prendre nos responsabilités. C’est ce qui est demandé aux maires notamment avec l’intervention du Premier ministre."

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”