Pouvoir d'achat : LR "ne votera pas contre" les mesures du gouvernement

Annie Genevard, députée LR du Doubs, vice-présidente de l'Assemblée nationale et secrétaire générale des Républicains, était l'invitée politique du Grand Matin Sud Radio.

Thumbnail

Les Républicains "partiellement satisfaits" des annonces de l'exécutif en faveur du pouvoir d'achat. C'est ce qu'a indiqué Annie Genevard, députée LR du Doubs, vice-présidente de l'Assemblée nationale et secrétaire générale des Républicains.

"Il y a deux bonnes nouvelles dans les annonces du Gouvernement, a indiqué Annie Genevard, invitée politique du Grand Matin Sud Radio. La défiscalisation des heures supplémentaires et la suppression de la hausse de la CSG, mais pour une partie seulement des retraités, donc on n’est pas pleinement satisfaits. Surtout, elles ne sont financées que par la dette"

Les policiers ont été mis à contribution comme jamais. La revalorisation salariale est une bonne chose, ils semblent satisfaits, d'autant que le ministre a annoncé la réouverture des heures supplémentaires non payées

Des mesures partiellement satisfaisantes, estime donc la secrétaire générale des Républicains, pour qui les députés LR ne devraient donc pas voter contre à l'Assemblée nationale : "On va engager la discussion. En toute vraisemblance, ce sera soit un vote contre, soit une abstention."

Mercredi, un accord a été trouvé avec les policiers, qui menaçaient également d'un mouvement social pour obtenir une revalorisation salariale et le paiement de leurs heures supplémentaires. Ils ont été entendus, puisqu'ils ont obtenu une revalorisation salariale moyenne de 120 euros nets.

"C’est une bonne chose car ils ont été mis à contribution comme jamais. Ils sortent de cette crise des Gilets Jaunes éprouvés, épuisés aussi, a réagi Annie Genevard. Ils semblent satisfaits, d’autant que le ministre a annoncé la réouverture du dossier des heures supplémentaires non payées."

Les Républicains ont été très abîmés par les élections présidentielle et législatives. La famille politique s'est divisée. Laurent Wauquiez a entamé un travail de reconstruction

Interrogée sur la situation des Républicains, qui n'ont pas vraiment profité de cette crise des Gilets Jaunes dans les sondages, Annie Genevard a expliqué que l'électorat LR avait été "divisé" sur la question : "Il y a ceux qui partageaient les revendications des Gilets Jaunes et qui comprennent cette colère. Et corollairement, il y a ceux qui sont contre les violences, marqués par les images d’un Arc de Triomphe profané. Notre électorat aime l’ordre. LR, la famille politique, s’est séparée sur ces questions."

"On a commencé un long travail de reconstruction, a-t-elle poursuivi. On a été très abîmé très abîmé par les élections présidentielles et législatives, la famille s’est divisée. Le travail entrepris par Laurent Wauquiez est un travail de reconstruction, seulement on ne voit jamais le verre à moitié plein. Mais depuis un an, on a élu un président, on a été capable de mobiliser 100 000 votants quand le secrétaire général de LREM a été élu avec 300 voix, mis en place une école des cadres, lancé le projet. Je dirais à tous ceux qui ont la dent dure contre LR et Laurent Wauquiez qu’ils prennent garde parce que tout le monde sera emporté dans la tourmente. À trop fragiliser sa famille politique, c’est soi-même que l’on compromet."