single.php

"Pire" que Le Pen : la sévère charge de Guaino contre Macron

Par Benjamin Jeanjean

Déçu par François Fillon et adversaire de longue date du Front national, Henri Guaino ne porte pas pour autant Emmanuel Macron dans son cœur, loin de là.

Thumbnail

Alors qu’il a annoncé il y a plusieurs mois son intention de se présenter à l’élection présidentielle de 2017 sans passer par l’étape de la primaire, Henri Guaino est actuellement à la recherche des 500 parrainages d’élus locaux nécessaires pour se lancer dans la course. Si la tâche s’annonce difficile, le député des Yvelines n’envisage pas un quelconque ralliement à un candidat avant l’échéance. Et certainement pas à Emmanuel Macron, sur lequel il a été interrogé ce lundi sur le plateau de LCI.

Emmanuel Macron, "l’incarnation du système"

"S'il était élu, Emmanuel Macron nous conduirait finalement exactement au même endroit que Marine Le Pen, et même peut-être pire. Non par volonté délibérée, mais parce que les Français se rendront très vite compte qu'ils auraient élu, qu'ils auraient porté au pouvoir tout ce qu'ils ne veulent plus", a jugé l'ancienne plume de Nicolas Sarkozy, pour qui Emmanuel Macron est "l'incarnation du système". "Il est soutenu par des forces financières, économiques, culturelles qui nous ont menés là où nous sommes aujourd'hui. Il est le candidat de la mondialisation heureuse, je passe sur les incohérences", a-t-il ajouté.

Les propos sur la colonisation, une "honte" selon Guaino

Par ailleurs, Henri Guaino s’est montré très virulent à l’égard des dernières déclarations du candidat "en marche" sur la colonisation, comparée à un "crime contre l'humanité". "Sa mère était institutrice à Tunis. Je pense qu'il aurait été assez surpris de la voir comparée aux auteurs de la solution finale ou aux instigateurs du génocide rwandais. Tout cela est hors de proportion. C'est une honte", s’insurge-t-il.

Marine Le Pen drague Guaino et tous les "patriotes"

Pour rappel, le Front national tend depuis longtemps la main à Henri Guaino, qui prend de plus en plus de distance avec Les Républicains. Dans sa quête d’une majorité parlementaire élargie pour gouverner en cas de victoire à la présidentielle, Marine Le Pen l’avait ainsi nommément cité. "Je propose à tous les patriotes, à tous ceux qui ont la nation au cœur. Je ne vais pas vous faire une liste de gens. Je pense qu'il y a un certain nombre de personnes qui, aujourd'hui, dans la vie politique française, sont des patriotes. Monsieur Guaino est un patriote", avait-elle déclaré. Appel pour le moment resté sans suite et qui pourrait bien le rester, Henri Guaino affirmant sur franceinfo qu’en cas de second tour entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, il irait… à la pêche.

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/