Matthieu Orphelin : "pour 2022 je veux une équipe de France de l’écologie et de la solidarité"

Matthieu Orphelin, député du Maine et Loire et co-président du groupe EDS (Ecologie Démocratie Solidarité) à l'Assemblée Nationale était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 17 septembre 2020 sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Matthieu Orphelin interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 17 septembre 2020 à 7h40.

Un appel à la grève a été lancé par des syndicats de la RATP et de la SNCF, jeudi 17 septembre. Alors que la crise économique fait rage, Matthieu Orphelin rappelle que "la grève c’est un moyen d’expression", tout en concédant que certaines revendications et certains sujets d’inquiétude "pourraient être décalés". La réforme des retraites, par exemple, qui cristallise les conflits pourrait être "décalée ou annulée" par le gouvernement ce qui permettrait "d’apaiser le débat", estime-t-il.

Les grèves ont été lancées aussi sur la question des "aides aux entreprises sans contreparties", dans le cadre du plan Relance France, "qui est un vrai sujet" pour le député du Maine-et-Loire. "Ces revendications de beaucoup de syndicats sur le fait qu’il faut des contreparties aux aides aux grandes entreprises parce qu’il faut préserver l’emploi à tout prix et il faut absolument que les entreprises s’engagent" sont "tout à fait légitimes", souligne le député qui annonce qu’il en parlera à l’Assemblée nationale.

"Contre la mondialisation actuelle débridée"

Bridgestone, fabricant de pneus, a annoncé la fermeture de son usine de Béthune en France, supprimant 800 emplois. Le gouvernement déclare que Bridgestone n’a pas respecté son engagement et qu’il a trahi la confiance de la France. "Nous, le groupe Ecologie-Democratie-Solidarité, nous nous battons  depuis des mois pour qu’il y ait des contreparties fermes demandées aux entreprises, sinon on ne s’en sortira pas", prévient Matthieu Orphelin. Le député estime que l’argent public qui sera versé aux entreprises pourrait leur permettre "d’augmenter leurs bénéfices" ou encore de "rémunérer les actionnaires" ou d’investir ailleurs dans le monde si aucune garantie ne leur est demandée.

Sur les pneus, il estime que la faute est surtout aux "pneus chinois" de mauvaise qualité et beaucoup moins chers. Il propose la "relocalisation" comme étant une partie de la solution. Matthieu Orphelin se dit "contre la mondialisation actuelle débridée où c’est toujours la recherche du plus bas prix quoiqu’il arrive". "Pour limiter que de tels cas se reproduisent, il faut absolument une vraie eco-conditionnalité des aides"recommande-t-il, jugeant qu'une "charte ne suffira pas", pointant du doigt l’annonce de Bruno Le Maire faite le 17 septembre 2020.

Un débat à l'Assemblée sur la 5G ?

Emmanuel Macron a qualifié "d'amish" les opposants à la 5G. "Cette phrase-là ne me fait pas vraiment rire car on est face à de tels défis" sur la transition écologique qu’il faudrait se rassembler, estime le député du Maine-et-Loire. Quant au terme en lui-même, "je l’ai trouvé très malheureux" : les acteurs engagés sont "choqués", rapporte-t-il. "On peut avoir des questions sur la 5G" sans pour autant "être caricaturés de technophobes", ajoute Matthieu Orphelin qui "a demandé un débat à l’Assemblée nationale" autour de la 5G. "Le temps du débat n’est jamais un temps perdu"confie le parlementaire.

Certains écologistes paraissent radicaux, comme le maire de Bordeaux et son annonce de la suppression du sapin géant. Une polémique qui "s’est embrasée immédiatement autour du sapin" ce qui a fait oublier que le maire a présenté le même jour "plus de 20 mesures très concrètes pour changer la vie des gens", soutient Mathieu Orphelin. "Ce n’est pas l’écologie qui cherche à cliver, au contraire l’écologie cherche à rassembler", rappelle le député pour qui ce sont "ceux qui voient d’un mauvais œil" la prise de conscience écologique de la société "qui essayent de cliver".

Quelle équipe pour 2022 ?

Ancien soutien d’Emmanuel Macron, Matthieu Orphelin déclare que "pour 2022 je veux être de ceux qui participent à construire une alternative écologiste et solidaire, une équipe de France de l’écologie et de la solidarité". Une équipe qui irait au-delà des clivages politiques, piochant les personnalités les plus sensibles à la cause écologiste dans tous les partis. "Je pense qu’il faut arrêter avec cette question de les uns se rangent derrière les autres ; est-ce qu’on veut faire équipe aujourd’hui ? Est-ce qu’on veut travailler ensemble ?". "Préparons cette équipe de France d’abord", explique Matthieu Orphelin.

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !