Macron "emmerde" les non-vaccinés : "Du populisme froid et calculateur" selon Damien Abad

Après ses propos polémiques dans une interview accordée au "Parisien", Emmanuel Macron "tombe dans le camp des populismes", selon Damien Abad. Le député de l'Ain et président du groupe LR à l'Assemblée Nationale, était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

Macron
Damien Abad, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le mercredi 5 janvier, dans "le petit déjeuner politique".

La nouvelle sortie choc d'Emmanuel Macron, dans les colonnes du Parisien, ébranle la classe politique. Une "rechute" du président de la République, selon Damien Abad qui a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

Emmanuel Macron "tombe dans le camp des populismes"

Nouvelle séquence polémique dans le débat sur l'instauration du pass vaccinal. Dans un entretien accordé au Parisien, Emmanuel Macron a indiqué souhaiter "emmerder" les non-vaccinés "jusqu'au bout". Une petite phrase "d'un populisme froid et calculateur", selon le patron des députés Les Républicains, Damien Abad qui voit "une rechute" du président de la République, après une émission télévisée où il affirmait "aimer les Français et ne plus vouloir ces petites phrases". "Le naturel revient au galop", pointe le député de l'Ain.

Des propos qui n'ont rien de spontanés, selon Damien Abad qui y voit "un calcul politicien" qui "fracture la société française". Le député rappelle que l'interview est "relue et assumée". "C'est tout sauf un dérapage, c'est prémédité et organisé pour installer le match des extrêmes", décrypte l'élu. "Quand on est président de la République ou candidat, on est là pour rassembler, pas fracturer", s'insurge-t-il. Pour le parlementaire, Emmanuel Macron "tombe dans le camp des populismes avec Marine Le Pen et Éric Zemmour". Le porte-parole de la campagne de Valérie Pécresse désigne alors un match présidentiel "entre le camp du populisme et le camp de la raison", incarné par sa candidate.

 

"Nous demandons des explications au gouvernement"

Une polémique qui a entraîné une nouvelle suspension des débats sur le projet de loi relatif au pass vaccinal, cette nuit à l'Assemblée nationale. Les députés attendent le Premier ministre, Jean Castex, ce mercredi 5 janvier dans l'hémicycle. "Nous demandons des explications au gouvernement", indique le chef de file des députés Les Républicains. "Est-ce que ce texte a vocation à emmerder une partie des Français ou à mieux protéger tous les Français ?", interroge Damien Abad qui assure que les députés LR voteront en faveur du texte, sur "une ligne de responsabilité".

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Martin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"