Luc Carvounas : "Emmanuel Macron est hors-sol, il ne vit pas avec les Français"

Luc Carvounas, député PS du Val-de-Marne

Luc Carvounas, député PS du Val-de-Marne, était l'invité politique du Grand Matin Sud Radio.

Pour Luc Carvounas, "il y a une forme de brutalité dans l'exercice du pouvoir chez Emmanuel Macron".

Invité politique du Grand Matin Sud Radio, le député PS du Val-de-Marne voit cette façon d'opérer "vis-à-vis du Parlement, avec le recours aux ordonnances systématiques", mais aussi "avec la presse" et de façon plus générale "dans son approche de ce que doit être le mieux vivre ensemble".

Emmanuel Macron doit parler à tout le monde tellement son gouvernement est nul pour faire le service après-vente et porter les réformes

"On a affaire à un président de la République qui n'a jamais exercé de fonction d'élu local, a ajouté Luc Carvounas. Il est hors-sol. Il ne vit pas avec les Français, il est dans un monde ailleurs."

 

 

Et pour lui, ce n'est pas l'interview du chef de l'État jeudi au 13h de TF1, ni son déplacement dans un village de l'Orne, qui vont le rapprocher des Français : "Vous pensez que les Français sont des imbéciles ? Vous pensez que, quand on est en train de leur organiser une communication présidentielle, ils ne voient pas la supercherie ? On a un président de la République qui, avec ses communicants, a décidé de s'adresser de manière compartimentée aux Français. 'Je parle aux retraités le jeudi midi, je vais parler aux autres le dimanche soir et je parle à tout le monde tellement mon gouvernement est nul pour faire le service après-vente, parce qu'en fait, je n'ai personne pour porter mes réformes et donc Jupiter descend dans l'arène !' C'est ça la réalité."

François Hollande n'a aucun ambassadeur dans son ancienne équipe, personne ne défend son bilan

Interrogé sur le retour médiatique de François Hollande, qui sort un livre racontant son mandat à l'Élysée, Luc Carvounas y voit le signe de quelqu'un qui manque de soutiens parmi son ancienne équipe. "François Hollande n’a aucun ambassadeur dans son ancienne équipe, personne ne défend son bilan. Donc à un moment, c’est humain, il le fait lui-même", a estimé le député.

 

 

De là à envisager un retour en politique, pourquoi pas, mais dans un cadre clair, avertit Luc Carvounas : "Je ne ferme la porte à personne. Si François Hollande veut revenir, aider ma génération à venir au pouvoir, il n’y a aucun problème. Mais si c’est pour que nous servions de marchepied à l’ancienne génération, ce sera sans moi."

Je crois en ma famille politique. J'appartiens à cette génération qui va relever le drapeau socialiste

Car, pour lui, le Parti socialiste va se relever. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il n'a pas quitté le parti après la déroute à la dernière présidentielle : "J'en ai marre de regarder dans le rétroviseur. Je vous invite à regarder cette nouvelle génération plutôt que de commenter l'ancienne. (...) Je crois en ma famille politique, c'est toute mon histoire. Je n'ai pas rejoint Manuel Valls, ce n'est pas pour rejoindre Manuel Valls. Je suis socialiste, j'appartiens à cette génération qui va relever le drapeau socialiste. Vous verrez dans les années à venir que j'avais raison, même si le chemin sera compliqué et semé d'embûches."

 

Écoutez l'interview de Luc Carvounas, invité politique du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

Les rubriques Sudradio