single.php

Le Parti communiste espère une vingtaine de députés élus aux législatives

Par Jérémy Jeantet (avec AFP)

Malgré l'absence d'accord avec la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, a estimé qu'une "vingtaine" de députés communistes pourraient être élus aux législatives.

Thumbnail

Pas d'accord, mais de l'ambition. Alors que le PCF a décidé de ne pas s'allier à la France Insoumise pour les élections législatives, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, espère malgré tout une vingtaine d'élus.

"Il est réaliste de dire que nous pouvons élire, grâce à une intense et conquérante campagne dans les jours à venir, plus du double de députés communistes et Front de gauche que dans l'Assemblée précédente", qui en comptait 10, a assuré le sénateur de Paris, à l'occasion d'une conférence de presse.

Un objectif résolument ambitieux, même si le parti a investi 524 candidats. C'est surtout l'absence de front commun avec la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon qui pourrait causer du tort aux communistes.

Une absence d'accord que Pierre Laurent a dit "regretter profondément" : "C'est une faute au regard de l'objectif immédiat qui est le nôtre de constituer, à l'Assemblée nationale, la plus grande force possible face aux candidats du libéralisme."

S'il n'y a pas d'accord national, les deux formations politiques se sont tout de même entendues sur certaines circonscriptions phares, dont celle de Jean-Luc Mélenchon dans les Bouches-du-Rhône, qui n'aura pas de candidat communiste face à lui.

Les communistes n'auront pas de concurrent France Insoumise dans 29 circonscriptions. En échange, ils ne présentent pas de candidats face à un candidat LFI dans 18 circonscriptions et soutiennent même 72 candidats venant de la France Insoumise, d'Ensemble! ou autres composantes du Front de gauche, d'EELV ou même du Parti socialiste, soutiens de Benoît Hamon.

Pierre Laurent a fait de ces élections législatives "un moment clé de la bataille" contre les ordonnances annoncées par le président de la République, Emmanuel Macron, pour réformer le code du travail.

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/