Le gouvernement dément le projet d'attentat du 14 juillet

Les ministères de l'Intérieur et de la Défense, ainsi que le parquet de Paris démentent les informations dévoilée hier par Libération sur un projet d'attentat dans la capitale, le 14 Juillet.

Thumbnail

Les ministères de l'Intérieur et de la Défense, ainsi que le parquet de Paris démentent les informations dévoilée hier par Libération sur un projet d'attentat dans la capitale, le 14 Juillet.

Mehdi Nemmouche, le tueur présumé du musée juif de Bruxelles, n'a jamais eu l'intention de frapper Paris après la tuerie qu'il aurait menée dans la capitale belge. Les ministères de l'Intérieur, de la Défense et le parquet de Paris ont opposé lundi de fermes démentis aux informations dévoilée le matin même dans les colonnes du journal Libération sur un projet d'attentat à Paris par Mehdi Nemmouche, le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles et geôlier d'otages en Syrie."Les services du ministère de l'Intérieur n'ont jamais eu connaissance d'un tel projet", a affirmé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Le ministère de la Défense a assuré que "les services de renseignement extérieurs français ne disposent pas d'informations relatives à la planification d'un [tel] attentat". Enfin, le parquet de Paris a démenti, affirmant contrairement au journal qu'aucun "acte d'enquête ne faisait état d'un projet d'attentat de Mehdi Nemmouche en France".Le journal Libération a quant à lui maintenu ses informations, disant s'appuyer sur "plusieurs sources".