Le député M'jid El Guerrab démissionne après son altercation avec un cadre du PS

Le député M'jid El Guerrab démissionne après son altercation avec un cadre du PS
M'jid El Guerrab, député LREM © Facebook M'jid El Guerrab)

Impliqué dans une violente altercation avec un cadre du PS, le député M'jid El Guerrab a présenté ce mardi sa démission du parti LREM.

L'issue semblait inéluctable. Le député M'Jid El Guerrab a annoncé ce mardi avoir présenté sa démission du parti La République en marche, moins d'une semaine après la violente altercation qu'il a eue avec le socialiste Boris Faure, suite à laquelle il a été mis en examen.

"Pour ne pas entraver le travail de la majorité parlementaire et afin d'assurer ma défense de la manière la plus sereine possible, j'ai décidé de soumettre ma démission du mouvement La République en marche aux membres du conseil d'administration", a ainsi déclaré celui qui été élu député de la 9e circonscription des Français de l'étranger en juin dernier.

Dans la foulée de ce communiqué, LREM a annoncé avoir "accepté cette démission" de M. El Guerrab, précisant que le parti avait dans le même temps "mis un terme à la procédure de sanction engagée qui aurait conduit à son exclusion du mouvement". 

Accusé d'avoir violemment agressé M. Faure (premier secrétaire de la fédération PS des Français de l'étranger), M'Jid El Guerrab a été mis en examen pour "violences volontaires avec arme" ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à 8 jours. L'intéressé nie être à l'origine de l'altercation et accuse Boris Faure de l'avoir agressé et insulté. Les avocats de ce dernier ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils allaient déposé une plainte afin de faire cesser ce qu'ils qualifient de "campagne de calomnie", orchestrée par le désormais ex-marcheur, qui doit siéger en tant que non-inscrit sur les bancs de l'Assemblée.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

A lire aussi
Les rubriques Sudradio