single.php

Le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers annonce sa démission

Par Mathieu D'Hondt

Le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers a annoncé sa démission ce mercredi, mettant ainsi fin à la relation houleuse qu'il entretenait avec le président de la République. 

Thumbnail

Alors que sa relation avec le chef de l'État semblait atteindre un point de non-retour suite à leurs divergences relatives aux économies réclamées à la Défense, le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers a annoncé ce mercredi avoir présenté sa démission. Cette dernière a été "acceptée" par Emmanuel Macron. Il s'agit d'une première depuis 1958 dans le pays.

Passe d'armes sur fond de polémique budgétaire

Dans un communiqué transmis à nos confrères de l'AFP, le général déclare qu'il considère "ne plus être en mesure d'assurer la pérennité du modèle d'armée auquel (il) croit pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd'hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays". Et l'intéressé d'ajouter qu'il a "pris ses responsabilités" en présentant sa démission. Ce départ met fin à une semaine de querelle médiatique et de polémique entre le général de Villiers et le président Macron, sur fond de tensions liées au budget de la défense.

Alors que Bercy avait réclamé à l'armée 850 millions d'euros d'économies, dans le cadre de la baisse de 4,5 milliards des dépenses de l'État, le général avait fait part de ses réserves et de sa colère mercredi dernier, lors d'une audition à huis-clos devant la commission de la Défense de l'Assemblée nationale. Une sortie qui lui avait valu les remontrances du chef de l'État, lequel n'avait pas hésité à recadrer son chef d'état-major des armées, sans jamais le nommer, devant un parterre de gradés, à la veille du défilé du 14 juillet. Les deux hommes devaient se rencontrer ce vendredi pour ce qui ressemblait de plus en plus à un entretien préalable à une éventuelle sanction. Le général de Villiers semble donc avoir pris les devants en présentant sa démission. Il avait auparavant reçu le soutien de plusieurs personnalités politiques de gauche comme de droite, dont Jean-Luc Mélenchon, ou encore Luc Carvounas et Éric Ciotti.

L'info en continu
09H
08H
06H
04H
21H
20H
19H
18H
17H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/