single.php

Laurent Wauquiez demande à son camp "d'arrêter de parler de complot"

Par Jérémy Jeantet (avec AFP)

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes prend ses distances avec la ligne adoptée par François Fillon, qui dénonce un "cabinet noir" à l'Élysée, et demande de parler "des valeurs et du programme".

Laurent Wauquiez

Une nouvelle fissure dans le camp de la droite, où la nouvelle stratégie de François Fillon, de dénoncer le supposé "cabinet noir" de l'Élysée qui serait à l'origine de ses soucis judiciaires, n'a pas que des partisans.

Laurent Wauquiez, vice-président du parti Les Républicains, a demandé ce mercredi à son camp "d'arrêter de parler de complot" et "d'insister sur les valeurs et le programme", estimant qu'il y avait "encore un espoir de gagner".

"Il ne faut pas baisser les bras mais insister sur l'idée du vote utile. Il faut arrêter de parler de complot, il faut parler des valeurs, du programme de M. Fillon. Il faut dire à la droite et au centre que François Fillon est le seul qui porte ces valeurs", a-t-il ajouté.

Pour le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui s'était exprimé un peu plus tôt au micro de France Info, "le complot ou le 'cabinet noir', ce n'est pas mon sujet. Mon combat, ce sont les valeurs, le travail, la lutte contre le communautarisme, les classes moyennes. Dans cette élection, ce n'est pas la personnalité qui est en cause, c'est ce qu'on veut pour la France. Je crois la victoire encore possible sur le terrain des valeurs et c'est sur ce terrain là que je veux me battre. Les Français adhèrent au travail, à la méritocratie."

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
13H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/