Laetitia Avia : "21 millions de Français ont vu leur salaire net augmenter"

Laetitia Avia, députée de Paris et porte-parole d'En Marche

La députée de Paris et porte-parole d'En Marche, Laetitia Avia, était l'invitée politique du Grand Matin Sud Radio et a défendu l'action du gouvernement en matière de pouvoir d'achat.

En matière de pouvoir d'achat, le gouvernement et la majorité font le job. C'est le message porté ce lundi matin par Laetitia Avia. La députée de Paris et porte-parole d'En Marche était l'invitée politique du Grand Matin Sud Radio.

"On a 21 millions de Français qui ont vu leurs salaires nets augmenter au mois de janvier, ce chiffre n'est pas contestable, a-t-elle martelé. C'est une augmentation de plusieurs dizaines d'euros et il y aura une accélération de cette augmentation en octobre. Donc oui, le pouvoir d'achat va augmenter grâce à l'action du gouvernement."

 

 

Si elle reconnait tout de même qu'il y a "un problème de perception de cela" par la population, elle l'explique par "le fait qu'elle soit lissée dans le temps, avec ses deux phases, tout comme pour la suppression de la taxe d'habitation". Et elle regrette également "un certain nombre de couvertures de journaux qui font un amalgame entre ce qui relève ou non du pouvoir du gouvernement, un certain nombre d'augmentations du coût de la vie qui ne résultent pas de l'action du gouvernement, notamment les péages."

"En ce qui concerne ce que nous avions annoncé, nous avons tenu nos promesses", assure-t-elle en conclusion.

Certains SDF ne trouvent pas de solutions adaptées à leur situation

Autre point qui fait actuellement débat au sein de la majorité, la gestion du dossier des sans-abris, avec notamment la polémique autour des propos du secrétaire d'État Julien Denormandie.

"Il a clarifié son propos hier, il n'avait pas répondu à la question à laquelle il pensait répondre", l'a défendu Laetitia Avia. Outre la sémantique, il reste un problème de fond, notamment avec la vague de froid qui s'est installée en France depuis une semaine. "Certains SDF ne trouvent pas de solutions adaptées à leurs situations, a reconnu Laetitia Avia. Par exemple, beaucoup de femmes qui sont dans la rue ne se sentent pas en sécurité dans les différentes solutions d'hébergement. Il faut réfléchir à des alternatives, notamment, pourquoi pas, des centres d'hébergement exclusivement réservés aux femmes."

Interrogé sur la volonté du président de la République de ne laisser personnes dans la rue, la députée de Paris et porte-parole du mouvement présidentiel n'a pas estimé que la promesse d'Emmanuel Macron, et son calendrier initial beaucoup trop ambitieux, fin 2017, mettait la majorité dans une situation difficile : "Encore heureux qu'il ait cette volonté ! On est à l'œuvre. 13 000 places supplémentaires ont été créées cette année. Le plan Grand Froid a été rapidement mis en œuvre. Et, au printemps, on va travailler sur le projet de loi Logement, parce que beaucoup de familles qui devraient bénéficier de logements sociaux sont hébergées dans des hôtels" prévus pour accueillir les personnes en difficulté.

 

 

Enfin, sur l'affaire Nicolas Hulot, ou plutôt, selon elle, la "non-affaire", Laetitia Avia a défendu le ministre de la Transition écologique et fustigé le journal l'Ebdo : "Cet article n'est pas, à mon sens, un travail journalistique d'investigation, mais une couverture destinée à vendre du papier. Je trouve ça dommage car nous avons une responsabilité collective. (...) Les deux sujets sont clos. Le premier, il n'y a pas de victime et le second, il n'y a pas d'affaire, pas de faits."

Écoutez l'interview de Laetitia Avia, invitée du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Lundi 12 février 2018 à 09:14
Cette députée doit vivre dans une autre planète, comment peut-on dire que le pouvoir d'achat de nos compatriotes a augmenté. Il est évident lorsqu'on est député avec un salaire nettement au dessus du peuple sans compter les avantages colossaux on ne subi rien. Madame un peu de décence, respectez les sans dents, la populace. Quelques exemples : Augmentation de la C.S.G. 1.7 point soit plus de 20 %, augmentation gaz, augmentation assurance, augmentation forfait hospitalier, augmentation des carburants, augmentation timbres poste..............La liste est loin d'être exhaustive.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio