La popularité de Macron recule légèrement, à 36%

La popularité d'Emmanuel Macron recule légèrement en novembre, à 36% de bonnes opinions (-1 point), tandis que celle d'Edouard Philippe progresse un peu, à 41% (+1), selon un sondage BVA diffusé vendredi.

(Photo by FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

64% (+2 points) des personnes interrogées ont toutefois une mauvaise opinion du chef de l'Etat et 58% du Premier ministre (-1 point), selon ce sondage réalisé pour Orange, RTL et La Tribune.

Interrogés sur l'action du président de la République, les Français jugent à 61% qu'il "agit au jour le jour" (+3 points), mais seuls 38% pensent qu'il "sait où il va" (-4).

Ils sont 57% (+4) à penser que M. Macron et le gouvernement "n'obtiendront pas de résultats d'ici à la fin du quinquennat" en 2022 en matière de réformes en profondeur.

Face à la perspective du mouvement de grève du 5 décembre, 57% disent l'approuver (28% "tout à fait" et 29% "plutôt"), et 71% pensent qu'il va "s'inscrire dans la durée".

La réforme des retraites va être maintenue par le gouvernement, anticipent aussi 67% des Français (34% "maintenir l'essentiel" et 33% la "maintenir mais en la modifiant en profondeur").

Quant au mouvement des "gilets jaunes" qui fête ce week-end son  premier anniversaire, les Français sont partagés: 45% le jugent "négatif" et 42% "positif".

Côté partis politiques, c'est EELV qui récolte le plus de bonnes opinions (55%, +2 points), devant LREM (34%, -2 points, et 65% de mauvaises opinions).

LR et le MoDem sont troisièmes, à égalité, à 28% de bonnes opinions (-2 points et 70% de mauvaises opinions pour chacun), devant le RN à 26% de bonnes opinions (-2, et 72% de mauvaises).

Sur le podium des personnalités politiques, Nicolas Hulot, avec 39% (-2) des Français qui souhaitent qu'il ait de l'influence à l'avenir sur le plan politique, conserve la première position, devant Xavier Bertrand (30%, stable).

François Baroin fait un bond de trois points, à la 3e place, à 28%, ex-aequo avec Jean-Yves Le Drian (-2).

Enquête réalisée en ligne du 13 au 14 novembre auprès de 968 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

ggy/jk/or