single.php

Jean-Pierre Raffarin : "La politique pénale du pays n'est pas adaptée"

Par Jérémy Jeantet

Pour le sénateur Les Républicains de la Vienne et ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, "la politique pénale n'est pas à la hauteur de nos exigences de sécurité". Il dénonce également l'absence d'autorité au sein de l'exécutif et un certain laxisme par rapport aux manifestations autorisées en période d'état d'urgence.

Invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat, Jean-Pierre Raffarin a réagi à la manifestation des policiers ce mercredi, contre la "haine anti-flic"."Nous n'avons pas la politique pénale nécessaire à notre sécurité aujourd'hui, a assuré l'ancien Premier ministre. Il y a un décalage entre les efforts que font les policiers et le suivi qui est aujourd'hui celui de la justice (...) Nous le disons depuis très longtemps. On le disait avec Mme Taubira, la politique pénale du pays n'est pas à la hauteur de nos ambitions en matière de sécurité.""Aujourd'hui, l'exécutif n'a pas d'autorité, n'a pas de majorité, a poursuivi le sénateur Les Républicains de la Vienne. Comment pouvoir gouverner, y compris aujourd'hui des questions comme celles de la sécurité, quand on n'a pas d'autorité ? Il faut un retour à une autorité qui est très claire, qu'on ne peut pas accepter, en état d'urgence, un certain nombre de manifestations comme on l'a autorisé dès le début. Aujourd'hui, parce qu'il y a eu un laxisme initial, on est dans une situation de désordre, voire de débordement."Pointant deux priorités, "la sécurité et l'emploi", Jean-Pierre Raffarin a dénoncé "un Gouvernement du verbe" et un président qui "n'a pas quitté son costume de candidat du Parti socialiste" : "Quand on est président, on doit penser à l'unité nationale et l'unité nationale a besoin de montrer que la politique est concrète et puissante. L'impuissance politique aujourd'hui, c'est ce qui nourrit le Front national, c'est ce qui crée le désespoir. Voilà la question qui est posée au pouvoir. Ce qui compte, c'est d'engager un certain nombre de choses concrètes pour l'action politique, pour montrer la crédibilité de l'action politique."Regardez l'interview de Jean-Pierre Raffarin, député Les Républicains de la Vienne et ancien Premier ministre, invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat

L'info en continu
21H
20H
19H
17H
16H
15H
14H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/