single.php

Jean-Pierre Chevènement reconnait "un certain laxisme" depuis mai 68

Par Jérémy Jeantet

Le président de la fondation pour l'islam de France a dit "comprendre les policiers" qui manifestent contre les agressions dont ils sont victimes, mais "soutient le ministre de l'Intérieur".

Invité de l'émission Territoires d'Infos, sur Sud Radio et Public Sénat, le président de la fondation pour l'islam de France, Jean-Pierre Chevènement, est revenu sur les manifestations de policiers depuis le début de la semaine, suite aux agressions dont ils ont été victimes."Il y a une degré de violence contre les policiers qui est inacceptable, a reconnu Jean-Pierre Chevènement. Je les comprends, mais je soutiens d'abord le ministre de l'Intérieur."Pour que les choses changent, Jean-Pierre Chevènement prône notamment un retour de l'autorité, jugeant qu'elle s'est affaissée depuis mai 68 : "Depuis qu'on a dit qu'il fallait interdire d'interdire, un certain laxisme a sapé l'autorité."Autre solution, rétablir la police de proximité, qui était, selon lui, "une bonne idée".Le président de la fondation pour l'islam de France a estimé que "le terrorisme djihadiste est le fruit du désordre du monde". Alors qu'il avait suscité un début de polémique en appelant les musulmans à faire preuve de discrétion, Jean-Pierre Chevènement a précisé son propos et a appelé "les croyants de toutes les religions à la discrétion".

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/