single.php

Jean-Marie Le Pen, Carl Lang et Civitas montent une alliance pour les législatives

Par Benjamin Jeanjean

Alors que les relations entre Jean-Marie Le Pen et la direction actuelle du Front national sont notoirement très tendues, le fondateur du parti va présenter ses propres candidats aux législatives, dans le cadre d’un partenariat avec le Parti de la France et Civitas.

Thumbnail

Décidément, ces élections législatives s’annoncent capitales pour le Front national. S’il a explosé son record électoral lors de la dernière présidentielle, le parti frontiste a échoué à remporter l’élection après des mois où sa candidate Marine Le Pen était placée en tête des sondages. Un échec qui pousse le parti à de profondes réflexions, entre la prise de recul de Marion Maréchal-Le Pen, les hésitations sur la question de la sortie de l’euro et les critiques internes à l’encontre de Florian Philippot. Dès lors, les législatives qui approchent apparaissent plus importantes que jamais pour l’avenir du parti. Mais elles ne s’annoncent pas faciles, loin de là…

Plus de 150 candidats soutenus par Jean-Marie Le Pen… contre le FN

En effet, Jean-Marie Le Pen, Carl Lang et Alain Escada, présidents respectifs des Comités Jeanne, du Parti de la France et de Civitas (extrême-droite catholique), ont annoncé ce mardi à l’AFP qu’ils allaient présenter ensemble entre 150 et 200 candidats pour les élections législatives, qui viendront donc concurrencer le Front national sur le terrain de l’extrême-droite. L'alliance, qualifiée de "cartel", "plateforme" ou "partenariat", vise notamment à obtenir un financement public, possible dès que 50 candidats ont obtenu plus de 1% des suffrages exprimés au premier tour des législatives. Tous les candidats sélectionnés auront sur leur affiche de campagne le soutien explicite de Jean-Marie Le Pen.

Une candidate du Parti de la France à Hénin-Beaumont… face à Marine Le Pen ?

Sur les 150 à 200 candidats, environ 60 viendront des Comités Jeanne, 60 du Parti de la France et environ 25 de Civitas. Le Siel devrait également en présenter entre 70 et 80. Des candidats royalistes pourraient s'ajouter à l'accord. Carl Lang, ancien député européen FN, sera candidat dans la 5e circonscription de l'Eure, tandis qu’Alexandre Gabriac, ancien leader du mouvement pétainiste des Jeunesses nationalistes, exclu du FN en 2011 pour une photo le montrant faisant un salut nazi, sera candidat pour Civitas en Isère. Marie d'Herbais de Thun, une fidèle de Jean-Marie Le Pen, amie d'enfance de Marine Le Pen et ex-compagne de Frédéric Chatillon, sera candidate sous l'étiquette Civitas dans la Sarthe. Enfin, une candidate du Parti de la France devrait se présenter à... Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), potentiellement face à Marine Le Pen si celle-ci confirme sa candidature.

(Avec AFP)

L'info en continu
04H
21H
20H
19H
18H
17H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/