Jean-Jacques Bridey (LREM) "regrette" le montant des économies réclamées au ministère de la Défense

Le président REM de la commission de la Défense "regrette" le montant des économies demandées à l'armée
Militaire de l'opération Sentinelle stationné devant le Louvre (photo d'illustration) © Alain Jocard / AFP

Le président REM de la commission de la Défense à l'Assemblée nationale, Jean-Jacques Bridey, a déclaré ce jeudi qu'il regrettait le montant des économies réclamées à l'armée.

Jean-Jacques Bridey, président (La République en marche) de la commission de la défense de l'Assemblée et conseiller défense d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, "regrette" le "choix" d'imposer 850 millions d'euros d'économies au ministère de la Défense en 2017.

"C'est un choix. Personnellement, je le regrette, surtout quand je vois l'explication qui a été donnée par Bercy, puisqu'on nous dit qu'il faut faire 4 et quelques milliards d'économies mais que dans le même temps, on ouvre 1,5 milliard d'ouverture de crédit pour la capitalisation d'Areva", a déclaré M. Bridey sur RFI, après le sévère recadrage du chef d'Etat major Pierre de Villiers par le chef de l'Etat.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio