Jean-Baptiste Lemoyne aux Gilets Jaunes : "Engagez-vous, prenez des responsabilités !"

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, était l'invité politique du Grand Matin Sud Radio.

Alors que la gronde des Gilets Jaunes se poursuit et qu'une nouvelle grande journée de mobilisation est prévue samedi 24 novembre, le gouvernement demande du temps.

C'est le message de Jean-Baptiste Lemoyne à l'attention des Français exaspérés par la hausse des taxes sur le carburant. Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères explique que les efforts demandés à la population finiront par payer leurs fruits : "S'il y a de la grogne, c'est qu'on paie le résultat de 10, 15 ans d'assomoir fiscal. Les Français paient plein pot depuis des années. Et le budget voté hier, c'est moins 6 milliards d'impôts sur les ménages. Mais entre le moment où on le fait et le moment où ça infuse, ça prend du temps. Pour reprendre une image, celle de la semeuse qui est sur les euros, on sème et, à un moment, ça va lever et ce sont les Français qui récolteront le fruit de tous les efforts."

La grande majorité des députés viennent de la société civile. Ce sont des gens qui, comme beaucoup de ces gilets jaunes, étaient engagés dans les entreprises, dans le monde associatif

 

 

Jean-Baptiste Lemoyne qui fait d'ailleurs un parallèle entre les Gilets Jaunes et les marcheurs. "La grande majorité des députés sont venus de la société civile, a répété le secrétaire d'État. Ce sont des gens qui, comme beaucoup de ces gilets jaunes, étaient engagés dans les entreprises, dans le monde associatif. On a un Parlement qui est issu de la vraie vie. C’est la même chose au gouvernement. On a cet ADN citoyen. On est en train de porter une volonté de faire différemment de la politique."

Et, plutôt que de "râler", le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères conseille aux Gilets Jaunes de s'engager : "Je dis à tout le monde 'Engagez-vous dans votre collectivité'. S’engager, c’est prendre des responsabilités. Ce qui compte, ce n’est pas seulement de râler. Quand vous assumez la charge d’une collectivité, vous voyez aussi les contraintes, la complexité et que tout ne se fait pas d’un claquement de doigt."

La taxe d'habitation sera "totalement compensée"

 

 

Après la gronde des Gilets Jaunes, celle des maires, qui dénoncent une baisse des dotations et craignent que la situation ne s'empire avec la suppression progressive de la taxe d'habitation. Certains ont même refusé l'invitation d'Emmanuel Macron à l'Élysée ce mercredi soir, après que la président a annulé sa venue au congrès des maires de France. Pourtant, Jean-Baptiste Lemoyne a tenu à rappeler l'importance de ces élus de terrain, "piliers de la République", et assuré que la suppression de la taxe d'habitation serait "totalement compensée".