Jacques Chirac était-il un fervent catholique ?

Jacques Chirac sera inhumé lundi 30 septembre après-midi au cimetière Montparnasse, après une messe officielle à l'église Saint-Sulpice à Paris. Dimanche 29 septembre, à la sortie de la messe à Saint Sulpice, on garde un bon souvenir d'un président qui fut le dernier à s'afficher publiquement en tant que catholique. Théo Vareille de Sud Radio est allé à leur rencontre.

Quel rapport entretenait Jacques Chirac avec la religion ?

"Pourquoi un président n'aurait-il pas le droit d'être pratiquant ?"

"Je vais venir à l'église lundi 30 septembre, à midi je serai là !" explique une paroissienne à la sortie de la messe à Saint Sulpice, au micro de Théo Vareille de Sud Radio. "J'ai prié pour Jacques Chirac, confie un autre fidèle, pour sa famille. Ça m'a fait prier aussi pour l'État français, pour les dirigeants. Un président qui s'affirmait en tant que catholique, c'est quelqu'un d'entier et pour moi, c'est important".
"Il a eu le courage d'affirmer sa foi chrétienne. Pourquoi un président n'aurait-il pas le droit d'être pratiquant ?"

"Jacques Chirac a eu un rapport paradoxal à la foi chrétienne"

Jacques Chirac était-il un fervent catholique ? Quel rapport entretenait-il avec la religion ? L'évêque de Nanterre, Matthieu Rougé, proche de la famille, connaissait bien Jacques Chirac. Il a célébré la messe pour les funérailles de Laurence Chirac, en 2016. "Jacques Chirac a eu un rapport paradoxal à la foi chrétienne, confie-t-il à Théo Vareille. Il a grandi dans une foi qui n'était pas très présente dans sa famille. Mais il a grandi dans cette France marquée très fortement par le catholicisme.
C'était évidemment un personnalité très riche ! Il n'aurait pas eu la trajectoire qu'il a eue s'il n'avait pas eu une humanité particulièrement volontaire, capable d'empathie. La trajectoire spirituelle a la même complexité et le même mystère".

Revenir
au direct

À Suivre
/