Hervé Morin, "moi, j'ai redoublé deux fois"

L'auteur de "La Lettre à Alma sur l'Etat du monde qui l'attend" (Albin Michel, août 2014), ancien ministre et président du Nouveau Centre, Hervé Morin s'est exprimé ce matin sur Sud Radio. Il a donné son sentiment sur la proposition d'interdire le redoublement en France.

Thumbnail

Sur la proposition du gouvernement d'interdire le redoublement en France, l'ancien ministre de la Défense, Hervé Morin, répondait à Christophe Bordet, rédacteur en chef de Sud Radio ce matin à 8h10. Il précise : "moi j'ai redoublé deux fois, j'étais un cancre, mais cela ne m'a pas empêché ensuite de faire des bonnes études (...) L'ensemble des pédagogues explique cependant que le redoublement coûte cher pour des resultats peu importants (...) Il y a besoin de refonder en profondeur l'école et de ne pas se perdre dans des débats accessoires", mais à choisir, il reconnait qu'il est "plutôt pour" l'interdiction du redoublement.

"Refonder l'école"

"Sur les éléments fondamentaux comme l'école", l'ancien ministre suggère de parcourir son dernier ouvrage "La Lettre à Alma sur l'Etat du monde qui l'attend" (Albin Michel, août 2014). Il y présente son plan pour "refonder l'école", et propose notamment de créer "des établissements scolaires autonomes dans leurs projets pédagogiques", de faire évoluer "le statut de l'école", et de créer "un système où l'on s'adresse aussi à ceux qui en ont le plus besoin pour leur permettre de se hisser". Réécoutez l'intégralité de l'interview d'Hervé Morin sur Sud radio en cliquant sur "l'invité politique du 24/09/14", dans la rubrique "les derniers podcasts".