Un maire chez les gendarmes pour avoir décroché le portrait d'Emmanuel Macron

Il avait décroché le portrait d’Emmanuel Macron de sa mairie. Le maire de Lavaurette (Tarn-et-Garonne) est convoqué chez les gendarmes.

Nils Passedat, maire de Lavaurette (Tarn-et-Garonne) est convoqué chez les gendarmes ce vendredi 4 février. Son crime : avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron de sa mairie.

Rien n'interdit de décrocher le portrait du Président

"L’histoire de la vaccination et du pass vaccinal est un autre sujet. C’est vraiment une question d’atteinte à la citoyenneté, explique le maire mis en cause. Nous avons réagi, avec mes deux adjoints, en réexpédiant le portrait à la préfète accompagné d’un courrier. La préfète nous a répondu qu’elle signalerait le contenu du courrier au procureur comme outrageant pour sa fonction et celle du président de la République."

Sur quoi va-t-il devoir s’expliquer ? Décrocher un portrait d’un Président d’une mairie, est-ce illégal ? "Non, à vrai dire les seuls symboles légaux de la République sont le drapeau, la Marseillaise et la devise, rappelle Nils Passedat, maire de Lavaurette. Le portrait, comme Marianne, ou la Déclaration des Droits de l’Homme sont des symboles associés mais qui relèvent de la tradition. Aucun cadre légal n’impose ces autres symboles."

Avec ses maires adjoints chez les gendarmes

Depuis cette décision, a-t-il reçu des soutiens ? "Au niveau des élus, c’est un silence étonnant, hormis une maire de Bourgogne. Dans la commune, je n’ai pas encore rencontré un habitant qui soit défavorable. Tous étaient dans une attitude de soutien. Beaucoup de gens s’estiment insultés. Pas seulement par les propos du 4 janvier, mais aussi par d’autres propos auparavant."

Va-t-il se rendre seul à la gendarmerie ? "J’y vais avec mes maires adjoints, précise le maire de Lavaurette. Je n’ai pas suscité de rassemblement de soutien. Mais j’ai entendu dire que beaucoup de gens allaient nous soutenir. On est encore libre de se déplacer en France !"

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”