Européennes : José Bové prêt à se présenter sur une liste indépendantiste en Catalogne

José Bové
José Bové, interviewé par Cécile de Ménibus et Patrick Roger dans "L’invité de l’actu" sur Sud Radio, à 8h10. AFP

José Bové, eurodéputé Europe Écologie Les Verts, était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 5 mars 2019, animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. 

"J'ai dit que si Oriol Junqueras ne pouvait pas se présenter aux élections européennes, je m'engageais à venir sur sa liste"

José Bové, eurodéputé Europe Écologie Les Verts, est prêt à se faire réélire au Parlement européen sous l'étiquette catalane. "J'avais dit que je ferais dix ans de mandat, je m'étais engagé avec les écologistes à être sur leur liste en position non éligible donc en dernière place sur la liste pour 2019 mais, aujourd'hui, il y a une situation invraisemblable, en Europe, dans un pays frontalier de la France, l'Espagne, il y a douze personnes qui risquent jusqu'à trente ans de prison pour leurs idées politiques et pour avoir organisé des élections.

Il faut que ce scandale cesse, que ces personnes soient libérées et qu'on puisse reprendre un débat démocratique sur la question catalane et sur la façon dont l'Espagne gère ses territoires. Mais il faut que l'Europe s'engage. L'Europe refuse de parler de cette question. Maintenant, il faut que des personnes s'engagent à côté des Catalans."

"L'Espagne est le seul pays à avoir des prisonniers politiques à l'intérieur des frontières européennes"

"J'ai dit que si Oriol Junqueras ne pouvait pas se présenter aux élections européennes, je m'engageais à venir sur sa liste si toutefois c'était possible, pour montrer que la question de la liberté et de la démocratie ne se pose pas simplement en Hongrie, en Pologne ou en Roumanie mais aussi en Espagne qui est le seul pays à avoir des prisonniers politiques à l'intérieur des frontières européennes."

Pour l'instant, Oriol Junqueras est en détention provisoire et n'a pas été condamné. "Ça fait un peu plus d'un an qu'il est en prison avec d'autres collègues tous élus démocratiquement. Il était dans notre groupe des Verts et régionalistes européens. On attend de savoir quelle sera la décision des tribunaux espagnols. Est-ce que comme il n'est pas condamné, il n'est pas privé de ses droits civiques et pourra se présenter ? Pour l'instant, on n'en sait rien, le procès qui a lieu devant la Cour suprême à Madrid devrait durer un mois et demi, deux mois."

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.


Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !


 

Les rubriques Sudradio