Eric Coquerel : "Ce gouvernement joue la tension"

Eric Coquerel
Eric Coquerel interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 25 Mars à 7H40. DR

Eric Coquerel, député LFI, était l’invité politique de Patrick Roger le 25 mars sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Eric Coquerel, député LFI, se félicite qu’il n’y ait pas eu de violence ce samedi. "Tant mieux, cela a permis à plus de gens de sortir dans la rue. Nous avions appelé à ne pas se laisser intimider".

Pas de guerre civile

Pour Eric Coquerel, "un peu plus de la moitié des Français soutiennent encore les Gilets Jaunes. Après 19 semaines d’un tel mouvement, d’une propagande du gouvernement insupportable, ça tient plutôt bien. Cela montre que ce gouvernement est minoritaire dans le pays". Le député LFI se réjouit, par ailleurs, qu’il y ait eu rétropédalage sur le fait de mettre les soldats face au peuple : "Cela montre que ce gouvernement joue la tension, l’escalade, et c’est tout ce qu’il ne faut pas faire. On n’est pas en guerre civile dans ce pays. Mais 2.000 blessés, 19 éborgnés, les arrestations préventives... Ce sont ces chiffres qui me feraient penser à une guerre civile, même si ce n'en est pas une. Il y a une insurrections citoyenne".

Le droit à dire non

Revenant sur le cas d'une femme de 71 ans gravement blessée lors d’une charge de police ce samedi, Eric Coqueret se scandalise : "J’entends que Macron explique à Geneviève Legay qu'elle aurait dû être sage... Est-ce normal qu'il y ait eu une charge de policier alors qu'elle était dans une manifestation pacifique ? Le chef de l’État explique qu’elle aurait dû être sage. Je rappelle qu’un attroupement, c’est autorisé. Dire que l’on refuse l’interdiction des manifestations, et se retrouver à l’hôpital avec des fractures du crâne… Quand, de plus en plus, on remet le droit constitutionnel de manifester en cause, le droit à dire non est aussi quasi constitutionnel. Ça ne peut pas se transformer en une charge violente avec quelqu’un gravement blessé. M. Castaner aurait du démissionner depuis longtemps, car son bilan est catastrophique".


 

Cliquez ici pour écouter  "L’invité politique”  avec Patrick Roger


Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio