Éric Ciotti : "le seul juge, c’est l’électeur"

Eric Ciotti
Éric Ciotti, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 10 Avril à 7H40.

Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes et président de la commission nationale d'investiture des Républicains, était l’invité politique de Patrick Roger le 10 Avril sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Le député LR des Alpes-Maritimes et président de la commission nationale d'investiture des Républicains était l’invité du "Petit déjeuner politique". Il est notamment revenu sur l’étrange déclaration du chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, qui réclame "de nouvelles élections".

"Le débat, c'est de la communication"

Fallait-il entendre dans cette déclaration un appel à la démission du locataire de l’Élysée ? "Il soulignait qu’en démocratie quand il y a un doute, le meilleur moyen de se relégitimer, c’est l’élection, décrypte Éric Ciotti. Cela fait cinq mois que le pays est dans une situation de conflits, de crise, trois mois que l’on étire ce Grand Débat qui n’en finit pas de se terminer. Christian Jacob a juste souligné qu’en démocratie, le seul juge, c’est l’électeur."

Eric Ciotti, comme Les Républicains, se déclare par ailleurs favorable à l’organisation d’un référendum. "Institutions, pouvoir d’achat, impôts… Laurent Wauquiez avait demandé un référendum sur la baisse de la fiscalité et des dépenses publiques. Le débat, c’est de la communication ; l’élection, il n’y a que cela qui compte."

Marine Le Pen, "une assurance-vie"

Du coup, les prochaines élections européennes sont-elles censées tenir lieu de référendum pour ou contre Emmanuel Macron ? "Cette élection offre la possibilité de sanctionner la politique catastrophique de ce gouvernement", confirme Eric Ciotti. C’est pour cela qu’il faut que les électeurs fassent confiance à François-Xavier Bellamy. Nous sommes les seuls dans cette élection à éviter l’alternative entre le chaos et l’européisme béat. C’est un excellent candidat qui renouvelle cette droite des valeurs, des convictions." Selon lui, "l’unanimité est de plus en plus au rendez-vous. Notre score a plus que doublé dans les sondages."

Eric Ciotti tient par ailleurs à dénoncer la volonté du président Macron d'inscrire durablement dans le paysage son duel face au Rassemblement National : "Marine Le Pen est pour lui une fausse cible, une assurance-vie. Nous refusons cette alternative entre un chaos total et cette espèce de technocratie européenne que l’on veut amplifier en votant pour Mme Loiseau, qui cumule tout ce que les Français ne veulent plus : la technocratie, le fédéralisme, le mépris des électeurs…"

 

 

Cliquez ici pour écouter  "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio