Emmanuel Macron : vous attendez-vous à des annonces spectaculaires ?

Après le mouvement des Gilets Jaunes et le Débat national, attendez-vous des mesures spectaculaires dans les annonces d'Emmanuel Macron ? C'est le débat du jour avec Véronique Jacquier dans "Info vérité" sur Sud Radio le le 15 avril. Avec pour invités  :
- Valérie Gomez-Bassac, députée du Var, et porte-parole du groupe LREM à l’Assemblée nationale  ;
- Yann Le Bihan, Gilet Jaune de la mouvance La France en Colère, conseiller principal d'éducation  ;
- Benjamin Morel, docteur en science politique, chargé d'enseignement à la Sorbonne et à Science-Po Paris  ;
- Bruno Millienne, député MoDem des Yvelines.
Info Vérité est diffusée tous les jours à 7h10 et 9h15 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Lundi 15 avril, à 20 heures, Emmanuel Macron va apporter sa réponse aux Français après trois mois de consultations dans le cadre du Grand débat. Faut-il s’attendre à des mesures spectaculaires  ? Que peut-il sortir des annonces du Président  ?

"Des annonces à effet très marketing"

"Attention, prudence ce soir, estime Véronique Jacquier. Emmanuel Macron ne va pas annoncer des mesures à effet immédiat". Le 10 décembre dernier, Emmanuel Macron avait déclaré : "le salaire d’un travailleur au Smic augmentera de 100 euros par mois dès 2019". Pendant trois jours, toutes les explications données ont ruiné les effets voulus par le chef de l’État. "Ce soir, Emmanuel Macron va donc tenter de nous éblouir avec des annonces à effet très marketing : sans doute la création d’une agence publique pour payer les pensions alimentaires, puisque 40% ne sont jamais versées. Sans doute la ré-indexation des retraites de moins de 1.200 euros sur l’inflation. Sans doute une entrée plus progressive dans l’impôt sur le revenu : deux tranches à 5 et 10%". Sur le plan institutionnel, il faut s'attendre à l'annonce d'une baisse du nombre de parlementaires et à l’introduction d’une dose de proportionnelle.
Le chef de l’État ne devrait pas rentrer dans le détail. Fait inédit dans son quinquennat : une conférence de presse est prévue mercredi à l’Élysée. Mais "ce soir, Emmanuel Macron va peut-être annoncer quelque chose de vraiment spectaculaire, estime Véronique Jacquier. Il va évoquer des chantiers prioritaires d’ici la fin du quinquennat, telle la dépendance. Mais il va aussi demander à certains de ces ministres de se transformer en chef de projet avec des missions spécifiques, et surtout des résultats". Le but : que la politique produise des résultats dans la vie quotidienne des Français.

L'acte II du quinquennat

Alors, fini les administrations qui se moquent des applications concrètes sur le terrain ? "On pourrait envisager un ministre chargé de la baisse du chômage avec toutes les administrations à sa main pour y parvenir. Ça, ce serait pas mal ! Mais le Président l’a dit : il ne va pas sortir le chéquier". La croissance est faible, la dette du pays s'élève à 2.300 milliards d'euros. "L’État n’a plus d’argent et a déjà renoncé à l’équilibre budgétaire en décembre en mettant sur la table 10 milliards d'euros. Alors, à 20 heures, Emmanuel Macron lance l’acte II de son quinquennat et ce sera quitte ou double avec les Français. Mais ce ne sera pas le grand soir : on n'a pas les moyens  !"

"Spectaculaires, les mesures annoncées le seront peut-être pour certains, pas pour d’autres, estime Valérie Gomez-Bassac, députée du Var, et porte-parole du groupe LREM à l’Assemblée nationale. Il y a autant d’attentes que de citoyens. Oui, il y a une attente. Mais ce n'est pas du spectaculaire qu'il faut attendre, c’est l’efficacité. Suite aux demandes des Gilets Jaunes et du Grand débat, il faut revoir la politique fiscale, plus de justice fiscale, toucher à l’impôt sur le revenu, les produits de première nécessité, redonner du pouvoir d’achat à ceux qui travaillent. Mais nous n'avons pas de baguette magique".


Cliquez ici pour écouter "Info Vérité" présentée par Véronique Jacquier

Retrouvez "Info Vérité" du lundi au vendredi avec Véronique Jacquier à 7h10 et 9h15 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio