Delphine Batho: "L'écologie intégrale, pas l'écologie homéopathique des Verts"

Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres et ancienne ministre socialiste se lance dans les élections européennes, sous l'étiquette du parti qu'elle a fondé, Génération Ecologie. L'occasion d'évoquer son projet de société, qu'on peut résumer par le titre du livre qu'elle publie aux éditions du Rocher: "L'Ecologie intégrale".

Thumbnail

Bébés sans bras: "il faut déclencher des investigations poussées"

Après les trois nouveaux cas groupés de bébés nés dans bras dans les Bouches-du-Rhone, Delphine Batho demande à la ministre de la santé Agnès Buzyn de diligenter un rapport d'inspection de l'IGAS (inspection générale des affaires sociales). Co-présidente du groupe de travail sur la santé environnementale à l'Assemblée nationale, elle demande des inspections plus poussés sur ces malformations: 

"Tout donne l'impression qu'on n'a pas vraiment cherché la vérité. Il faut des investigations scientifiques poussées dans des cas comme ça." 

"Ce sont les plus riches qui polluent"

Delphine Batho, qui annonce se lancer dans la course aux élections européennes, avec un projet: l'écologie intégrale:

"10% des plus riches sont responsables de 50% des émissions de gaz à effet de serre. les inégalités et la pollution, c'est le même problème."

L'ancienne socialiste, qui évoque, la nécessaire maîtrise de la croissance démographique, tout en disant refuser une approche malthusienne: "Oui, il faut maîtriser la croissance démographique au niveau mondial. La solution, c'est l'émancipation des femmes. Partout dans le monde, chaque fois qu'elles ont accès à l'éducation, au travail à l'égalité sociale et culturelle, ça a mécaniquement un impact sur la démographie"

Le grand débat qui s'ouvre le lui semble pas de bonne augure sur le sujet de l'environnement, à la lumière des questions du président Macron dans sa lettre aux Français:  "On vous demande de choisir ce qui est grave: la pollution de l'air ou le climat? Avec une seule réponse possible. Cela n'a aucun sens".

"Si les Verts, avaient déjà apporté la solution, l'écologie politique serait beaucoup plus puissante" 

L'ancienne socialiste, qui se distingue des Verts, dont elle dénonce l'approche trop politique, et trop centrée sur l'axe gauche droite.

"L'écologie intégrale, c'est pas l'écologie homéopathique des Verts. On est là pour parler de façon fracassante de la réalité du monde d'aujourd'hui et proposer une démarche politique en rupture avec le système politique ancien. Le problème des Verts, c'est qu'ils s'inscrivent comme l'un des partis de gauche, ce qui n'est pas notre cas. Il y a fondamentalement un nouveau clivage entre les Terriens et les destructeurs, qui se substitue à l'ancien clivage entre la gauche et la droite."