Debré (UMP) sur l'Irak : "les bombes ne suffiront pas"

Bernard Debré, député UMP de Paris était l'invité politique de Sud Radio ce lundi 15 septembre à 8h10. Il regrette qu'aucune troupe au sol ne soit envoyée en Irak.


Bernard Debré, député UMP de Paris était l'invité politique de Sud Radio ce lundi 15 septembre à 8h10. Il regrette qu'aucune troupe au sol ne soit envoyée en Irak.

Interrogé par le rédacteur en chef, Christophe Bordet, il est revenu sur la proposition du Médef de supprimer 2 jours fériés sur 11 en France. "Oui, c'est une bonne idée, et c'est évident qu'il y a un certain nombre de jours fériés qui n'ont plus raison d'être : le 8 mai, le 11 novembre". Le député UMP de Paris suggère, comme Giscard, de les remplacer par "une journée de commémoration pour les morts des différentes guerres".

Médef : "Il faut qu'on se remette à travailler"

Sur l'ouverture des commerces le soir et le dimanche, autre propositions du Médef, Bernard Debré est favorable. "Sans parler seulement de la Chine, l'Allemagne, les E.U et l'Angleterre ouvrent leurs commerces le dimanche. Nous sommes un pays touristique, et vous avez onze ou douze jours fériés, tout est fermé. Cela ferait fonctionner le commerce et cela donnerait une meilleure image de notre pays. Il faut qu'on se remette à travailler".

Sur la loi de lutte contre le terrorisme soumise à l'Assemblée nationale à partir d'aujourd'hui, "je voterai pour ce texte qui ne sert à rien, précise Bernard Debré (UMP), parce que quelqu'un qui part en Turquie ne va pas annoncer urbi et orbi qu'il part faire le djihad". Mieux vaudrait selon le député "aller écraser le serpent sur place, mais là, il y a une hypocrisie majeure qui sert à masquer le fait que l'on n'ait plus un sou pour financer l'armée" regrette-t-il. "Je n'ai jamais vu que pour combattre une armée qui est en train de s'organiser, qui a énormément de matériel, tout le matériel américain qu'on a envoyé en Irak, on se contente de frappes aériennes ou alors il va y avoir des bavures épouvantables, on va envoyer des bombes sur des écoles, des villes et des maisons et on va tuer beaucoup de gens autour qui n'ont rien à voir" craint Bernard Debré.

Irak : "Les bombes ne suffiront pas"

"Le minimum du minimum, c'est d'envoyer effectivement des bombes mais ça ne suffira pas. Et je suis atterré de voir les Occidentaux et même les pays arabes qui sont dit modérés - si tant est qu'il en existe - dire qu'ils n'enverront pas de troupes au sol. Cela veut dire qu'on n'arrivera pas à réduire cet état islamiste", prédit Bernard Debré.

Sur la conférence de Paris présidée par Hollande et son homologue irakien, Debré parle de "gesticulation". "Il n'y a pas d'argent pour financer cette campagne, il y a le Mali, on va envoyer un ou deux avions pour faire bien, mais surtout on va parler. Le règne de la parole cela marche bien avec Hollande. On va envoyer quelques fusils, quelques mitrailleuses, on n'a pas d'argent, on a coupé, on a supprimé dans le budget de l'armée, au moment où le monde n'a jamais été aussi dangereux".

UMP : "il va y avoir des procès en cascade"

Pour finir, sur le retour de Nicolas Sarkozy annoncé "dimanche" prochain, "c'est une grave erreur que de vouloir prendre la présidence de l'UMP. Qu'un ancien Président se présente à la primaire, c'est logique, mais il y a 75 millions de déficit [à l'UMP], il va y avoir des procès en cascade, je trouve que c'est un mélange des genres qui n'est pas bon".