David Rachline proche de l'extrême droite suédoise

David Ratline
AP

Elections législatives en Suéde ce dimanche 9 septembre. Pas de vainqueur établit selon les résultats préliminaires. La droite et la gauche au coude-à-coude. L’extrême droite en progression. David Rachline, maire de Fréjus et membre du bureau exécutif du Rassemblement national réagit au micro de Patrick Roger sur Sud radio.

Si, les sociaux-démocrates, auxquels appartient Stefan Lövfen, l’actuel Premier ministre, terminent en tête avec 28,1% des voix selon les dernières estimations. Ce « bas score » est historique dans la mesure où le parti descend sous les 30% pour la première fois en plus de cent ans. Les modérés dirigés par Ulf Kristersson perdent quant à eux plus de trois points par rapport aux législatives de 2014 tombant à 28,4% des suffrages, selon des résultats portant sur 99,8% des circonscriptions.

De son côté l’extrême droite est loin du plébiscite annoncé, tout en réalisant une forte progression : 19, 8% pour les conservateurs. Son président Jimmie Åkesson déclarait dans la soirée: « "Nous sommes les grands gagnants de cette élection ». Moins importante que redoutée, Jimmie Åkesson espérait atteindre entre 20 et 30% des voix , la montée en puissance de l’extrême droite au Riksdag, le Parlement local, va tout de même changer le paysage politique suédois :" Nous allons exercer une véritable influence sur la politique suédoise” insistait son leader.

En réaction à ces élections, Patrick Roger interrogeait son invité David Rachline membre du bureau exécutif du Rassemblement national Français. Vous sentez-vous proche de ce parti ? « je me sens proche de tous ceux qui contestent l’Union Européenne dans sa forme actuelle. Je me sen proche de tous ceux qui disent que l’Europe sans frontières ne peut pas fonctionner. Ils ont réalisé un score historique qu’il faut quand même souligner dans un pays qui n’avait pas l’habitude de ce style de débat ». Patrick Roger insistait : « c’est un parti d’extrême droite ou pas ? » « je ne crois pas que ce soit un parti d’extrême droite. C’est surtout un parti qui conteste la forme actuelle de l’Union européenne qui refuse l’immigration clandestine dans sa forme actuelle. »

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio