Damien Abad : "Le Macronisme, c'est un emballage séduisant mais un produit très décevant"

Damien Abad (Député LR de l'Ain, vice-président des Républicains et vice-président du groupe LR à l'Assemblée nationale) © Sud Radio
Damien Abad (Député LR de l'Ain, vice-président des Républicains et vice-président du groupe LR à l'Assemblée nationale) © Sud Radio

Damien Abad (Député LR de l'Ain, vice-président des Républicains et vice-président du groupe LR à l'Assemblée nationale) était ce mardi l'invité du petit-déjeuner politique au micro de Philippe Verdier et Michaël Darmon.

Au lendemain des paroles prononcées par Emmanuel Macron devant les parlementaires, réunis en Congrès à Versailles, Damien Abad (Député LR de l'Ain) a critiqué le fond du discours du chef de l'État, considérant ce dernier comme déconnecté et menant une politique dépourvue d'idées.

"Il y a un gouffre entre les paroles et les actes"

Invité du petit-déjeuner politique de Sud Radio, celui qui est également vice-président des Républicains a ainsi confié ne pas avoir été convaincu par le chef de l'État. "On a vu hier le président des incantations, de la déconnexion et, en même temps, de l'autojustification. Des incantations parce que l'on a une litanie de bons mots, de belles paroles mais sans actes concrets, sans réformes vraiment détaillées et précises. Ensuite, on a eu aussi un président de la déconnexion par rapport à la réalité que vivent les Français avec l'augmentation des impôts, la hausse de la dette publique et on le voit tous les jours malheureusement, notamment avec celles et ceux qui subissent la CSG. C'est aussi le président de l'auto-justification parce qu'il a pris beaucoup de temps pour faire de la pédagogie, pour expliquer parfois l'inexplicable", a-t-il déploré.

Et l'intéressé d'étendre sa critique à l'ensemble de la politique menée depuis un an. "Le Macronisme, c'est souvent un emballage séduisant mais un produit très décevant. Le Macronisme, c'est finalement l'absence d'idéologie, l'absence de cap et le fait que, par pragmatisme, on va pouvoir résoudre tous les problèmes. Et on s'aperçoit aujourd'hui, au bout d'un an, qu'il y a un gouffre entre les paroles et les actes. On s'aperçoit qu'il y a une cassure entre des paroles, qui peuvent parfois être séduisantes, et une réalité qui, chaque fois, rattrape Emmanuel Macron et son gouvernement", a-t-il ainsi affirmé.

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview de Damien Abad, invité du petit-déjeuner politique

 

Les rubriques Sudradio