single.php

Bayrou, “non aligné” par rapport à Sarkozy

Par La Rédaction

Le patron du MoDem a défini, ce vendredi 28 novembre, sa position par rapport à Nicolas Sarkozy, l’ancien président qui s’apprête à revenir à la tête de l’UMP ce dimanche.

Sans vouloir polémiquer, François Bayrou n’en a pas moins utilisé un vocabulaire guerrier pour définir sa position par rapport à Nicolas Sarkozy ce vendredi matin sur Sud Radio, à la veille du congrès de l’UMP."La stratégie de Nicolas Sarkozy est une stratégie efficace pour son électorat interne", a-t-il reconnu, reprochant au prochain patron de l'UMP de "mettre autant d’excitation à l’intérieur du système, de rendre les rapports plus électriques, plus conflictuels". Il fait référence "aux sifflets ayant visé Alain Juppé lors du meeting de Bordeaux le week-end dernier", qu'il condamne.

“Une position de non-aligné”

"Nicolas Sarkozy rêve d’un monde dans lequel tout le monde serait en situation de dépendance par rapport à lui, un monde organisé en camps et où il serait le chef du camp le plus important", regrette le président du MoDem.Interrogé sur ses rapports avec l'ancien président, François Bayrou précise qu'il n’a nullement l’intention de lui "obéir", "ni à lui ni à personne", précise-t-il. "Les électeurs qui me font confiance, assez nombreux si on sait lire les sondages, savent que la parole que j’aurai est une parole libre, et que les solutions que j’aurai, la position qui est la mienne est celle de non-aligné*", insiste-t-il.

* En 1961, en pleine guerre froide, le mouvement des non-alignés est créé pour représenter les Etats qui refusent de se ranger dans l'un ou l'autre des deux blocs qui dirigent alors le monde, communiste ou occidental.
L'info en continu
16H
15H
14H
13H
12H
11H
09H
08H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/