Baromètre politique : Nicolas Hulot toujours au top, Valérie Pécresse en plein essor

Nicolas Hulot (©Alain Jocard - AFP)
Nicolas Hulot (©Alain Jocard - AFP)

Selon le dernier baromètre politique Ifop/Fiducial pour Sud Radio et Paris-Match, Nicolas Hulot est toujours la personnalité politique préférée des Français, même si sa popularité baisse. À noter également le retour en force de Valérie Pécresse du côté des Républicains.

Son entrée au gouvernement n’a pas détrôné Nicolas Hulot de sa place de personnalité politique préférée des Français. Selon le baromètre politique Ifop/Fiducial pour Sud Radio et Paris-Match, le ministre de la Transition écologique et solidaire est toujours en tête, même s’il passe en trois mois de 75% à 68% d’opinions favorables. Viennent ensuite Alain Juppé (62%), Jean-Pierre Raffarin (55%), Bernard Cazeneuve (54%) et Emmanuel Macron, qui passe de 66% à 53% d’opinions favorables désormais.

baromètre question 1.png

baromètre question 1 (suite).png

Les membres du gouvernement font grise mine

Dans l’ensemble, la plupart des personnalités politiques ont vu leur cote baisser par rapport à juillet. Un constat logique pour Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, qui souligne néanmoins les scores très faibles des membres du gouvernement. "C’est assez classique après l’été d’avoir une vague de baisses pour la plupart des personnalités retenues. Il y a quand même des spécificités à ce quinquennat. Je mets de côté Nicolas Hulot qui était extrêmement haut (plus de 79% au mois de juin) et qui redescend peu à peu dans l’atmosphère au fur et à mesure qu’il rentre dans les dossiers qui peuvent cliver les perceptions à son égard. Le fait majeur s’agissant de l’exécutif, c’est qu’on trouve dans les dix dernières places de ce classement beaucoup de ministres ou de personnalités d’En Marche! (Richard Ferrand, Christophe Castaner, Muriel Pénicaud, Gérald Darmanin, Florence Parly…). C’est un point faible pour Emmanuel Macron. Ses messages sont peu relayés car ces personnalités nouvelles, ces experts, sont pour l’instant peu connus des Français", analyse-t-il.

Du côté des anciens candidats à l’élection présidentielle de 2017, Jean-Luc Mélenchon se classe 12ème (47% d’opinions favorables), Benoît Hamon 15ème (43%), François Fillon 29ème (29%), Marine Le Pen 30ème (28%) et Nicolas Dupont-Aignan 34ème (25%). L’enquête a également inclus les anciens présidents de la République dans son classement, une catégorie au sein de laquelle Nicolas Sarkozy (20ème, 40% d’opinions favorables) devance François Hollande (23ème, 35% d’opinions favorables).

Valérie Pécresse, "le réceptacle du discours anti-Wauquiez"

Parmi les très rares personnalités à avoir vu leur popularité augmenter par rapport au moins de juillet, à noter le cas de Valérie Pécresse, qui passe de la 18ème à la 11ème place, avec désormais 47% d’opinions favorables. Un essor qui s’explique par deux raisons selon Frédéric Dabi. "Il y a deux choses. Sa rentrée politique avec le lancement de son mouvement politique Libres!, et le fait que pour beaucoup de sympathisants LR, elle apparaît comme le réceptacle du discours anti-Wauquiez. Si Laurent Wauquiez gagne 12 points chez les sympathisants LR, Valérie Pécresse en gagne 19 et fait mieux que lui. On voit très bien les deux pôles qui risquent de s’affronter, même si Valérie Pécresse n’est pas candidate à l’élection à la tête des Républicains", explique-t-il.

L’Ifop a par ailleurs sondé les Français sur certains "duels" de personnalité. Ils sont ainsi 47% à préférer Valérie Précresse à Laurent Wauquiez (34%). Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes sort également perdant d’un duel avec Xavier Bertrand (32% contre 50%). Enfin, la maire de Paris Anne Hidalgo est préférée par 49% des Français à Valérie Pécresse (37%).

question 2 baromètre.pngquestion 3 baromètre.png

question 4 baromètre.png

méthodologie baromètre sept 2017.png

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

A lire aussi
Les rubriques Sudradio